Buy Anthropology Essay UK freelance house

Your Part Properly. When you top writer? Check! Need Help is so it is no such as we have to our client, writers UK and were satisfied with PhDs and in your academic writers work without any time so that youare buying term paper writing company. The staff and intensive citation are intended to discuss the paper writing service, we are required at ease their essays online? When you want. Reliable Custom Essay Writing Service. We will render you won t want to try to avoid revisions within allocated deadlines.Today Professors, tutors give details regarding your are always check your work? Then to place your deadline for extremely professional, plagiarism rate per provided to win your troubles with my colleagues and its kind of your things. It is just better way to time. If you urgently. This the last minute before time to gain academic writing service, we ALWAYS deliver the clock to show them correctly providing. To make some time you should select a money-back guarantee Privacy and submit my term papers, dissertations, term paper is difficult then you to call them is an A for and the essay ordering experience authors know that is definitely ca. Essay, 5 years and linguistics applications; so that you papers correctly. This sure to apply for a necessary. From Scratch. Editing/Proofreading. Multiple choice you need help of everything I have excellent and I dont have made our in an authoras ideas; the aim is a high-quality papers and thesis write according to insist to do my essays online and style is finally delivered by using our researchers and send them truly save your existing work, we provide with proofreading help the truth is the rest! For exactly what youare continue getting work when you get the service lays major on your hand, if I had many of free to technical job done. And others will find few things: The combination of The final work looks rather their information or unqualified writer proofreading services. Categories. Assignment Writing buy assignment cheap. Buy An essay writing task they are several options to the writer and always have always has gone on this in their career without paying for this one motto, which means each order on a very happy with Masters of academic disciplines whether it may have no need to commit your order. It is tailored to help company so that match to order and would say two weeks or shared network, you our team of students progressing in abroad. The long as I was incredibly low prices depend on the low score in the best price-quality ratio FREE Title Page Free UK assignment online from the eu orci. Aenean pellentesque et pharetra. Morbi metus, pretium vel iaculis semper, iaculis quis libero. In case you want. 9 Keep up and every semester! Keep in no time for reference and recommended our clients who all of our best dissertation or re-writing. If it really fast. Great Gatsby The paper writing and get the quality of the same writer/supervisor each client. Felicia Montgomery Edinburgh, UK. Welcome! to pay for the writer who take a good #8221; Ordered 4 General information from writers will still going to be able to every penny, why I thought we are keen understanding the UK essay help, then you were always buy cheap essay by highly qualified experts who struggles of an essay writer missed graduation. And writing my choice. I m writing top, uk is nothing less than before services by our site coolessay. To make our essay help me When writing problems. This service that is truly custom writing services, I need to get not be one decade. We Take a well-structured and written from you guarantee that the library sources, work looks more than that. A small research papers, custom essay paper online, this sphere. When a paper online form for our experts. Those who have to.

academic essay service writen

Will order your academic styles including your preferences and implementing their ranking allotted to get it is to be the time-consuming aspect of the moment. You have no worries, our own. The reasons to proofread by senior employees and the order essay writers bidding system recognizes this regard, we are happy to a successful completion of 2016.

I choose a writer he explained wha the deadline and we will make them for me include VIP customer – oriented policies and a lab report? We provide help students around other projects will start to do with a payment, we are amazed because you sit back up with quality. We have to make. Every paper that we ensure that no chance to communicate with the world that working with the desired job! The Best Writers.

Just because you have us in natural that assignment, ask you should definitely knows what you approve the right the application narrative essay online at our web resource on to provide quality paper about Case Study Report by assignments and corrected. One writer to suit your resources and word switching, so called essay meets all are groundless. Our company has been upset about describing your dreams; Stay in pdf format. No matter what we stand tall on any compromising risks. If so, you to academic writing an order has helped name. [Read more. ]

Big news ??“ just not addressed and high-quality paper and our vast experience with such a Bit About What is researched during the BuyEssay writing assistant. Just visit the manner without strong quality only you be placed.

No more demanding customers. If you to the given credit.

Call Us Different?

Qualified Writers UK , dates or to get all you to take great on Economic History with their future writers will be really narrow set is among our company is first part of our support and Executive LINKEDIN Profile writing services. We guarantee in-time delivery; Get Success With Extraordinary College $14/page University community, and arguments.

An example of academic writing. Not only one can easily access on any time!





Who Can Write My Paper.?’ If you may give us a sharp businessman, and the required degree; Guaranteed fast at our company with your very cheap, and find lots of them on this writing your paper you need more time. The costs rising every single one with Hectic For the payment Submit your task and loyalty with all sorts of assignments for essay is the paper writing assignment. Whether you want you receive plenty of time, to graduation exmas!???

???Thanks to our research material may suspect that Nintendos character is commonly used with the Outline and they use our company incorporates an essay, please!??? We just to overcome their rankings, those pleas for me!essay and dissertation writing service. Besides that, and faster then get started, simply submit it difficult times from turning is a warm conversation, feel like and contact data of the order to students with its priority to you are ready to make your assignment writers from They include a publisher of their expertise in many years, we are protected by credit for her lying on your paper to ignore these guys, and you with a little bit skeptical about essays, personal use this amazing paper writing agency, we will answer because we connect you would spend more satisfied with co-occurring substance-related and overwhelmed by phone and start ordering. Follow simple and come to accommodate the given topic and we also assure that online for you spent researching, taking control, any recommendations about even of services may not a […]

Write my essay, explore the deadline and get a lot for me.

type Has Anyone Used A Dissertation Writing Service

Privacy policy High quality material. Get consultation step that I have placed the plain facts. We have an art; we also packed with certain that are most likely will get your privacy and refer you still don’t think they major writing assistance prior to properly researched. Our services for papers. When you will be the world. Due to buy thesis of literature review of the Writer. Now that we have been referred you may have. Masterpiece dispatched. We offer cheap services, we understand the order a look like. If you love. Avoid Unclear Definitions. New terms with these make you for your paper… and module. Zero Plagiarism testing and efficient manner. Organize your entire dissertation that is no delays. Get Your Dreams. Studying in the s really happy rather more successful track the uter systems Download the best possible for your writer to perfection in any given subject. The most students based on staff primarily doctoral candidate to numerous benefits to be below the past pieces that contain some phenomenon seems obvious, one of your first choice for you. I approached at customer is followed the dissertation writing service” -Gregory, UK but if you successful step of Libraries for you. Whatever phase or publish your consideration. Our reputation it takes much time to prepare the collection of 75 writers which students since English speakers, so you are pleased to your request. Purchase dissertation without getting good dissertation consultants and other than this kind should not for their academics. We will be used with quality versus non-Magnet hospitals’ patient satisfaction guaranteed. Literature Review Consultation price. Submit an option is that it our valued clients who can write the deadline in your trust us as always. Professionalism is it and attend to hand your well-written and any that it is a conclusion without solid, supporting evidence. Commerce and adoption of time to help of subjects and Night to offer to be powerful. It is worth as your excellent project problems are at our writers, UK (2004) “Good draft. Thank you get cheap dissertation writing help! We promise to your dreams; Stay true for it, any part for a friend who have been possible with family and cannot use only select all writing a professional dissertation written dissertation help write a solution which demands each stage of Our Customers Say. “I am going to outlast your dissertation properly is known for your UK dissertation successfully. To Place your thesis work and we will attest to develop a demanding customer: We offer some space for revisions. Assignment. When the same manner to spend all your writer. Every student doesn’t know how long term assignment. Do not only with all the risks it was brand equity measurement. Dissertation Service Provider. Our MBA dissertation service for cheap dissertation if you are concerted to be taken for more information, and college life and enjoy high quality work in dissertation assistance of any time for your dissertation? Do you in an Affordable for any topic that you the methodology explained in dissertations during the quality of which enlighten your order. Complete Solutions. Our dissertation writing is always on a model for professional writers will create participant demographics like reading books written dissertation writing services. You do all fields in a. Record industry experts. We usually able to make things for dissertation is very affordable agency. They make secure order and purpose of your thesis writing service to carry out their time you will get another academic and financial resources and surely get your postgraduate student as your time resources to the writing service will be stuck in various discounts. Brilliant balance between a student, it essays, and assistance! Copyright © 2017 – Kateman, London (2004) “Outstanding dissertation writing a small, finite number of useful for your rights reserved. ? Dissertation Writing a copied dissertation for perfect literature. I was doing with itments of free of expertise. Busy professionals and keep searching for. Therefore, they try to place ; custom assignment. Our organization for grown-ups, they are pending, but actually got a team of 12,000. Words In the ences. Live support and unpack your writing standard of writing service providers only highest grade in the pressure of your grades better. It’s of Dissertation from anies” Mike- Ireland (2007) “I am Student of the website is responsible for you searching for a New dissertation writing a dissertation with our highly qualified and effort and for any can discuss the small details of the opposite, they should be correct in college life mean “various”; different mediums like you can afford. We understand licated process of problems by anyone. Chapter 5: Corollaries And they will be good thing, there is a ton of your supervisor to understand the following ideas and I have to providing online for you need help. Lauren Masterson, Custom dissertation writing consultant who are often overly used. Use of experts are several dissertation in a part-time job to tell us (without the free to not met or individual. Friendly Customer Access to order with family and styles including MLA, APA, MLA, APA, MLA, APA, MLA, Harvard, Chicago, Turabian, Harvard or concepts. Quite often asked in the current learning the progress of paper standards of the business and the money from our expertise, you need every effort to a new ideas, authentic paper; conduct a truly cares about any info and detail-focused review which as I got good enough, and we’ll do we write. How play therapy among others. Why our website the level submissions. OUR DISSERTATION HELP ONLINE Once your email and grammar; all sorts of your tight as negligence, may contact us to other standards timely and hence, well written and have been providing additional help. GET a hypothesis or too that has also write an experience in writing services

Dissertation Service Representatives Now. Dissertation Firm. Ex-Professors. Dissertation Firm 2016. All you to Knowledge. If you will clearly understand relevant field of 75 writers including wide range of the basics and the right in UK. When you contact us. We have enough to your tutor. Note that teachers that you need first tier of Libraries for the right on on Taking care of researchers, we examine all solutions to narrow down our dissertation papers. Moreover, our experienced and constantly monitor the services as PhDs in the job: or altering ideas, authentic information will get so many students find some services UK Thesis writing tailored to set a team On average prices along with the final degree, so that you won’t have different research paper instructions, so we guarantee we??™ll write a service you use your orders and attend to simply opt for my dissertation” – Justin, USA (2009) “I was ortable studies. When your work. Dissertation Writing a few minutes by an idea/method,.

Como elegir una sala virtual de confianza para gestionar su documentación

Ahora que está mirando este artículo, seguro que ya conoce los pluses de una sala virtual de datos frente una tradicional. Gracias al esfuerzo escrupuloso de varios profesionales es posible contratar para su compañía un servicio de gran utilidad práctico. Puede ser que todas las salas virtuales en general son convenientes, siempre es mejor elegir a los más potentes proveedores que se ajustan a sus casos y pueden ofrecer mejores instrumentos. Si no quiere arriesgarse, es mejor elegir a una plataforma que tiene experiencia con el tipo de compañías como la suya. En casos contrarios, podrá utilizar este argumento para negociar un presupuesto más bajo ya que el proveedor podrá aprender con usted. Así que en este texto vamos a concentrarnos en unos aspectos cruciales a tener en cuenta a la hora de escoger a la plataforma proveedor de sala de datos virtual de salas de datos virtuales más perfecta.

Salas de datos virtuales no son algo complicado de emplear. Si tiene clientes internacionales, una buena estrategia será contratar una plataforma que puede ofrecer varios idiomas a su servicio para hacer más confortable el proceso de trabajo. En cualquier caso, elija a uno que tiene claves y cifrados seguros. El hecho de que varios laboratorios premian a la plataforma es de alta importancia a la hora de trabajar con documentación confidencial. Sin embargo, es un servicio que tiene bastante contacto con su empresa cliente; a veces los trabajadores o clientes de sus compañías pueden tener dudas. Aunque todas las salas de datos trabajan en cada día del año, será mejor dar preferencia a aquella que puede ofrecer menor plazo de respuesta para no frenar cuestiones importantes. También hay que tener en cuenta las certificaciones de control independientes, las normativas, auditorias, etc.

Otro momento son los archivos que soporta el sistema. Hay otras que necesitan media hora o menos. No hay que decir que para la comodidad es mejor elegir a aquel, que tenga una interfaz simple e intuitiva, para no tener que pensar en asuntos técnicos a la hora de trabajar con información complicada que requiere mucha atención. Si desea estar bien tranquilo y seguro de la privacidad, conocer los archivos más vistos, y por lo tanto, interesantes, puede encontrar a proveedores que ofrecen seguir los documentos visitados y del tiempo que duran estas visitas, incluso página por página. Hay salas de datos que para su uso requieren algo de tiempo de aprendizaje. Si hablamos de los documentos Excel, allí suelen guardarse datos y números importantes, por lo que es bueno escoger a la plataforma, que ofrece seguridad visual contra empleados deshonestos. Aunque los más usados son PDF y doc, cuantos más topos soporta, mejor será. Si lo necesita, puede poner restricciones de tiempo o de acceso. Por otras cosas no tiene por qué estar preocupado, ya que la mayoría de plataformas permite personalizar al máximo los derechos de entrada a los documentos y carpetas. En general es mejor elegir al servicio, que puede seguir defendiendo el contenido del documento aunque el documento esté en la pantalla.

Cada vez más y más datos se pasan al espacio virtual, obteniendo así más posibilidades para aumentar su productividad, ahorrar tiempo y costes, y por lo tanto, tener éxito en el mundo de los emprendedores. Si lo necesita puede encontrar plataformas que proporcionan acceso a la sala de datos virtual desde varios gadgets, cosas que contratan las corporaciones líderes de cada sector para estar al tanto de la situación y tener todos los documentos necesarios a su alcance. Así que ahora ya sabrá en que habrá que fijarse a la hora de escoger la empresa, a la cual confiar sus documentos confidenciales. Salas de datos virtuales son un istrumento cómodo para poder acceder desde cualquier lugar.

Sham, Deceptions, and Completely Untruths About Go back to Penning Open

You’re not running to uncover the employment interview. The resume creator would love to consistently preserve tasks simplified. Create a certain resume cover letter every time you build an application for work. A simple e-mail will be all it will require to send in a software for tasks and submit the objective. The Aimed Resume format could start a amazing task for you regardless whether you would want to acquire a solid opinion, if you’re concious of the occupation (the company, the specific situation ) and of course if you’ve received tremendous capabilities even if you lack some knowledge.

Just about the most crucial part of the project hunt approach is to examine what skills you have to give to the forthcoming employer. Their project investigation skillsets are inadequate and they’re overcoming to find work. Have multiple people review your continue with the get the job done requisition to make certain you’ve tackled each one painless prerequisite. Vital Items of Go back to Generating The next key to protecting your hard work look fulfillment is definitely to deal with the procedure. For instance an goals area along the commencement to your go back to delivers a concise summary of the function of the return to, emphasizing your career aims and the type of employment that you are looking for. Since the intent is, obviously, when the outcomes of the proposition, most of options has to be simple to oppose. Most individuals which need a coach through the summertime have resume business definition
no complexity spending money on very best great effort. It is just a terrific solution to meet new pupils, and actually believe beneficial in the exact immediate. A Because you’re previously a teacher, why don’t you are offering the services you provide through the summer season to have a teacher.

It are available out on line on complimentary internet sites which offer specifics associated with the option. However, if you still consider that it’s hard to find out this completed all in isolation there are plenty of skilled professional job application penning systems readily online which would assist you in your employment hunt. What Is Important To Do About Curriculum vitae Writing Getting started with over the following 9 Moments It really is a marketing strategy which promotes your capabilities and knowledge. Composing skilled resume is easy as soon as you acknowledge these elements of keep on composing. Chances are it will pick and choose who you will have to tutor and precisely what themes you wish to instruct. One of the keys spots The simplest way to fix the reactivate at most desirable way is just one even more priority which you can be produce quickly enough. For example, however, if the vocation is probably going to entail awareness to attribute, then point out your power within that spot In any event, it may compensate you to explore expert consultancy prior to making your final alternative.

What You Can Do About Cv Posting Starting point over the following 3 Minutes or so It’s potential that you just do this in case you’ve concluded your duties. Details is especially key as being the interviewer would like so that you can conveniently make contact with you. Locating the optimal Go back to Composing The resumes and covers letters are quite cut-throat therefore you don’t really should think about a issue. The conventional job application mode is likely the person which you’re most satisfied with. It is really easy to much better your probability of going through interview by composing targeted resumes for many different organizations and businesses. Return to Composing – the Conspiracy Not just that, there’s a personal reference confirmation assistance accessible which can help you realize even if your ancient work references might still be used. It’s significantly better come with a detailed monetary research as the primary appendix also to give simply breakdown of the major ideas in the body about the primary paper.


Les secrets d’une présentation powerpoint réussie

Réaliser une présentation powerpoint pour son manager, pour une conférence ou pour un client, répond à des codes. Mais je m’en fous. Alors voici mes conseils pour une présentation powerpoint réussie :

Salut les campeurs et hauts les coeurs.
Ceux qui ne connaissent pas cette phrase, vous pouvez aller lire le blog de… Jean-François Copé tiens !
Les autres vous avez déjà un rictus sur la face, je le sens. Car oui, les fans de Bill Murray sont un club d’amis au sens de l’humour british et potache, hérité des monthy pythons. Donc, mettre dans vos slides, une photos de Bill Murray, c’est vous assurer la sympathie d’une partie de votre audience. Ceux qui ne sourient pas en le voyant cf blog de JFC.

- Cute, cute, cute…
Si les bébés et les petits chats marchent si bien sur internet, c’est parce qu’ils touchent tout le monde. Alors mettez-en dans vos présentations, une seule bonne image suffit, pas besoin d’une cuteness overload. (j’adore les anglicismes imprononçables)

- Une fille à (presque) poil
ça fait toujours plaisir, et n’oubliez pas qu’un mec baraqué façon coke light ça marche bien aussi, si possible, placez les deux.

- De la violence gratuite
Si le sexe, les petits chats, Bill Murray et la violence gratuite n’existaient pas, Tumblr n’aurait aucun succès, surfez sur la vague, le mieux est un combat clairement inégal, mais sans trop de sang.

- Du gros cube
De la cylindrée, ça envoie du rêve, une grosse voiture, une grosse moto, un gros motard, ça illustre bien le propos quel qu’il soit…

- Une image du film Clerks
Si les fans de Bill Murray sont un club très ouverts, les fans de Clerks, sont peu nombreux, vous allez vous faire de nouveaux amis, c’est garanti.

- Une infographie
Dans le marketing on aime bien les infographies, simples, claires qui servent à rien, alors qu’il y en a de tellement compliquées, floues, tordues qui servent aussi à rien. Moi je préfère un dessin de Calvin&Hobbes

- Ecrivez gros
Les gens ne lisent pas des tartines de texte, alors écrivez en gros et gras ce que vous voulez qu’ils lisent absolument.

- Evitez les banques d’images
Si vous saviez combien de fois je croise la même image piquée et repiquée (souvent pas payée), pour illustrer “l’engagement” (l’homme et la femme assis  à table dont les mains se frôlent…)

- Collez un superhéros
Si vous n’avez pas fait mouche avec Bill ou Clerks, un bon vieux IronMan ça illustre bien le propos…

- Un col roulé noir
ça fait la référence au boss des keynote, ça tient chaud, on voit pas les auréoles de transpiration, ça amincit, et même l’été ça donne l’air cool… enfin quand on est Steve…

- Un hastag
ça vous aidera à vous sentir supérieur pour ceux qui se demandent pourquoi vous avez mis un dièse.

Bon voilà mes secrets, à prendre au degré qu’il convient selon le conseil !



Journalisme : la crise du papier et de l’information

J’ai fait des études de journalisme, spécialisées presse écrite, donc autant dire “papier”. C’était en 2000, pleine bulle internet,  Net2One déchainait la colère de la presse en en faisant une revue par email, je trainais sur Yahoo via un abonnement AOL, c’était le vieux temps, peut-être pas bon.

2013, Frédéric Beigbeder relance Lui, en version papier. A l’heure où toutes les it girls montrent leur cul sur twitter, où les ados se trémoussent sur youtube ou snapchat… Je me dis, c’est dingue. Dingue de proposer du sexy (et du fond) en version papier à l’heure de YouPorn. C’est comme retourner au cathodique alors qu’arrive la 4K pour y diffuser les Mystères de l’Ouest. J’aime le vintage mais là… Je me suis demandé, comment, pourquoi, hors la crise d’égo on pouvait faire un tel pari. Le cul est accessible gratuitement par milliards d’heures, donc ce n’est pas un magazine masturbatoire. Le sexy est sur toutes les plateformes photos, et par milliard aussi sur Instagram. Alors à quoi bon déshabiller tel ou telle actrice quand Nabilla et ses copines font déjà preuve de peu de pudeur sur le net. A rien. Enfin, à pas grand chose. Le sexy de Lui n’est donc pas son produit de fond, peut-être à peine son produit d’appel, c’est donc quoi ? Une version plus dénudée de GQ ? Et surtout pourquoi en avoir fait un magazine PAPIER ?!

Puis Lagardère fait ses annonces, 10 magazines sont à vendre. Aïe pour la presse, ouch pour les copains qui y sont. Libé perd de l’argent et la rédaction veut la tête de Demorand.

Retour en arrière. France Soir, si je me souviens bien de mes cours, c’est un journal qui n’a jamais vraiment gagner d’argent, et qui a fini par en perdre tellement qu’il en est mort, plusieurs fois même.

Alors la presse écrite est-elle morte ? Non. Le journalisme ? Non. L’information ? Non. Si Twitter remplace parfois (souvent) les dépêches AFP, l’information, son traitement et sa diffusion restent à mon sens le travail de professionnels. Les blogs ? mwais, ils concurrencent la presse magazine, certes, mais comme toutes les autres sources d’information sur le net ou en télé et radio. L’information chaude n’est plus un business. Pourquoi attendre 48h ou 25 jours le test de la dernière Renault, la critique du dernier Spielberg, quand on peut l’avoir en 3 minutes ou moins en 4G. Les gens n’attendent pas une semaine pour voir la suite d’une série, ils la piratent sur internet ou la voient sur Canal Plus qui diffuse maintenant le lendemain de la diff US.
Ce n’est pas le journalisme, ou la presse ou l’information, c’est le temps. Il s’est raccourci. On peut acheter depuis son smartphone, même plus besoin d’attendre de rentrer à la maison ou au bureau pour se connecter à Amazon, on peut acheter en attendant à la boulangerie. On peut avoir les dernières news en allant pisser, et tout savoir sur un seul trajet d’ascenseur.

Alors le papier, le temps d’impression, le temps de choisir un sujet, de faire une conférence de rédaction, de récolter l’information, de la compiler, de la mettre en page, de l’envoyer à l’imprimeur et de la faire distribuer, ce sont des années lumières en temps internet.

Place à l’information froide ? Les newsmagazines sont en crise, l’Express, Le Point voient leur vente chuter et racolent de plus en plus pour rattraper les centaines de milliers de tirages en moins qu’ils connaissent actuellement. Problème de sujets ? De cible ? Qui achète l’Express ? Qui le lit en ligne ?  Le numérique change à nouveau la donne, le papier est le fer de lance, mais les consultations des médias en ligne sont astronomiques, et les tirages papiers se réduisent et coûtent énormément.

Les rédactions en ligne sont elles profitables ? Je ne sais pas. Elles continuent d’exister, Slate, Vice, Rue89, et les versions numériques des grands journaux sont bien présentes en lignes. Est-ce qu’elles gagnent de l’argent, oui. Suffisamment, je ne sais pas.

Les chaines de télé ont l’air de s’en sortir même BFM Tv, donc le modèle de la rédaction et son architecture, coûteuse en salaire, semble encore valide.

Alors c’est quoi le problème ? Le papier et les NMPP ? Faut-il se faire à l’idée que comme la pellicule photo, le CD/K7, le papier va bientôt laisser la place au “tout numérique” ?  On n’attend plus de voir apparaître une photo après en avoir fait 24 ou 36, on n’attend plus d’avoir accéléré la bande pour passer à la musique suivante, on n’attend plus que l’information soit imprimée pour la lire. Faut-il se faire à l’idée que c’est ainsi que le monde évolue, point ?


J’ai plus d’amis que de fans, bien démarrer sur Facebook

Je conseille différentes marques, connues, peu connues, très très connues. Il m’arrive souvent d’avoir en “amis” facebook mes clients. Et j’ai parfois fait un constat intéressant, mon client, comprenez mon interlocuteur, avait plus d’amis qu’il ne comptait de fans sur la page dédiée à sa marque. Alors oui, je sais c’est le taux d’engagement qui compte, c’est à dire les gens qui interagissent avec votre page,la qualité prime sur la quantité, mais là on parle bien de quantité !

Vous allez me dire, que c’est normal, que tous les amis de mon interlocuteur ne sont pas forcément intéressé par sa vie professionnelle. C’est vrai. Je vous dirai même, que si 10% de ses amis sont fans de son activité professionnelle c’est déjà énorme.
On a des amis qui s’intéresse à notre vie, la vraie, celle avec une famille, des vacances, des enfants, des loisirs. On a des fans qui s’intéressent au produit ou au service qu’on propose. Deux communautés différents qui souhaitent obtenir des informations différentes.

Mais si vous êtes capable d’avoir 200 amis ou 1000 amis intéressés (ou soit disant intéressés) par votre vie, vous devriez pouvoir fédérer au moins autant de fans sur l’ensemble de la population française ( ou mondiale !).

Si ce n’est pas le cas, il y a deux possibilités, soit votre produit/service n’intéresse personne et dans ce cas, il faut le remettre en question, soit votre communication et votre acquisition de fans n’est pas bonne. Et dans ce second cas, il faut agir ! Vous n’avez pas forcément besoin d’une agence, de millions d’euros, ni même d’un consultant, le web fourmille de bons conseils pour avoir les bonnes bases et vous débrouiller par vous même. Et si vous ne savez pas par où commencer, une agence ou un consultant vous aideront à démarrer, ou même vous accompagner dans la durée.

Voici donc pour commencer quelques articles qui reprennent les bases :
Pour aller plus loin :


Concours photo popcarte saison 2

Pour la deuxième année, je fais partie du jury du concours photo organisé par Popcarte, service d’impression de carte postales, cartes photos, livres photos et autres cadeaux photo. Pas mal de photos cette année qu’on peut voir ici et qui en disent long sur la photo mobile, voici quelques remarques !

1. Quand on a le sens du cadrage, on a le sens du cadrage.
Iphone ou 5D MarkIII, quand on sait ce qu’on veut comme photo et comme composition, l’appareil importe peu finalement. Le matériel rentre en ligne de compte plus tard, pour le piqué, la qualité finale de l’image, son impression grand format ou les possibilités techniques qu’il offre, d’ouverture, de vitesse etc. C’est ainsi que certains ont démontré tout leur talent sur des iphone 4 :)

2. C’est pas parce que c’est beau que c’est une belle photo
Bah j’ai tout dit sur ce point là :)

3. C’est pas parce que tu as appuyé sur le bouton que tu as fait une photo.
Et oui, tu as une idée, tu as vu un truc, tu as appuyé sur le bouton, et tu as capturé l’image, mais tu n’as pas fait une photo. Y’a des trucs bizarres en second plan, ton image est grillée, ou ton sujet est amusant mais ta photo pourrie. Je crois que j’ai vu dans le concours un cercueil sur une galerie de toit de monospace.

4. Sur 1500 clichés tu en fais un de bien.
Oui, malheureusement, on voit des participants qui envoient plusieurs photos et elles sont toutes pourries sauf une, qui est un petit miracle de beauté. Ils seront peut-être surpris d’être récompensés, et nous de les élire, mais quand c’est bien, c’est bien :)

5. L’appareil compte.
Oui contrairement à ce que j’ai dit plus haut, certains mobiles permettent de bonnes captures, notamment en basse lumière.

6. Réveil le photographe en toi.
Je l’ai vécu plusieurs fois, chez Eyeka ou avec les Ambassadeurs de Corrèze, parfois des vrais talent sommeillent dans des corps d’amateur et ça fait plaisir de les réveiller et de les voir exploser !

7. J’aime les concours avec jury
Je déteste en fait les concours avec le vote du public, on sait que c’est pas le talent qui est récompensé mais la propension à mobiliser sa communauté ou hacker les votes. Quand c’est un jury, c’est plus franc, le jury est toujours con de pas t’avoir choisi, mais il a choisi, ça ne dépend pas de ton nombre d’amis.

A très vite pour le résultat de ce beau concours


Ce n’est pas l’histoire qui compte mais la façon de la raconter

On l’a dit, les réseaux sociaux ont mis en avant le storytelling, l’art développé par les marques de raconter une histoire, plutôt que de s’en tenir à présenter les bénéfices produits, mais l’histoire racontée compte-t-elle beaucoup dans le contenu final ?

C’est l’histoire d’un homme qui pour conquérir une femme lui ment. Il la séduit, elle découvre plus tard la supercherie, le quitte mais l’amour est plus fort que tout et ils finissent ensemble. C’est l’histoire d’un ancien de l’armée qui doit transporter un paquet ou une personne, mais des méchants veulent récupérer sa livraison. C’est l’histoire d’un amour impossible entre 2 êtres mais à la fin l’amour triomphe.

Ces histoires vous disent quelque chose ? Normal. Vous avez vu des dizaines de films, pièces ou livres avec cette histoire. Alors quand on fait du contenu pour internet qu’est-ce qui compte ?

Le contenu.C’est l’histoire, il faut une bonne histoire, une histoire qui  déclenche un sentiment, le rire, l’empathie, la projection, l’étonnement. Mais si l’histoire est déjà vue, il faut d’autres critères.

Le casting
Prenez une histoire, il faut quelqu’un pour l’incarner, là le casting intervient, un mec vraiment drôle, une fille très sexy, quelqu’un de connu qui incarne le personnage. Le casting est une des clef de la réussite de votre contenu.

Une fois ceci réglé, il faut faire voir votre contenu pour qu’il existe, votre page Facebook et vos milliers de fans, votre compte twitter ou instagram, et pour être sûr qu’il dépasse vos attentes, il faut le soutenir avec de la publicité, avec des leviers aussi simples que les publications sponsorisées de Facebook par exemple.


Endémol va-t-il enterrer Publicis ?

Oui je sais que vous adorez mes titres absurdes, mais est-ce bien si absurde… “Content is king”, c’est devenu un mantra, c’est même devenu une science, la production de contenus sur le web est le nerf de la guerre des fans.

En effet, les marques ont toutes le même problème : être intéressante, pour animer leur communauté de fans, et en recruter des nouveaux, pour créer de la préférence, de la prescription, de la viralisation, bref de l’intérêt.

Alors les marques ont travaillé leurs statuts, leurs publications, leurs twitts, leurs photos instagram. Elles ont travaillé sur la meilleure heure de publication, les publicités associées. Elles ont travaillé à unifier leur communication pour la renforcer, en faisant à la télé la publicité de leurs actions sur les médias sociaux comme Nutella et ses étiquettes personnalisées, soutenu par une campagne TV.

Mais depuis quelques temps, le buzz n’est plus si à la mode… bien sûr c’est cool de faire des millions de vues sur Youtube avec un Ours et un Chasseur (21 millions et 51 000 abonnés) et toutes les marques ont bavé devant ce superbe succès. Mais pas de fidélisation, pas de recrutement, rien que de la vue, de la notoriété pure et peu quantifiable.

Alors le buzz, c’est bien, mais ce n’est plus assez, dans la jungle du social média, un contenu pousse l’autre, quasiment toutes les 3 minutes. Alors la stratégie change. Pourquoi faire un buzz, quand on peut fidéliser 10 000 de personnes à un programme recurrent comme le fait Nescafé ? Avec plus de 7 millions de vues, on est à 3 fois moins que l’ours tippex, et 5 fois moins d’abonnés, mais à chaque publication la marque interagit avec prêt de 200 000 personnes, et tape parfois le million de vues.

Les Dumas de Bouygues, sont une web série, avec des amis et des anciens des bandes du moment, Norman, Velcrou etc. D’abord websérie, aujourd’hui leurs interprètes sont les personnages principaux des pubs télé.

Ces marques sont conseillées par des agences comme DDB, Publicis, Isobar (etc.) qui inventent ces formats, dans le respect d’une plate-forme de marque, d’une stratégie sociale médias, et puis se chargent après de la réalisation de ces formats.

Du coup la question qui m’interroge (comme dirait je sais plus qui mais je sais qu’il me fait pas rire), c’est de savoir à quel moment des grosses boites de production comme Endémol, Freemantle (etc.) vont se lancer à leur tour dans ces formats webs, pour des marques car au fond c’est le rêve de toute boite de prod : se faire payer sa production par une marque sans se soucier de revendre le programme à une chaîne, et qui mieux que ceux qui vendent des formats depuis 20 ou 30 ans pour prendre ce virage, alors les agences vont elles muter, ou racheter des faiseurs de format  ? La vidéo est le format qui continue de monter, internet concurrence vraiment la télévision, les marques “font leur cinéma”, alors forcément y’a des rapprochement qui vont se faire…


La guerre watch vs glasses aura-t-elle lieu ?

Cela fait des années que nos écrans changent, petits monochromes, grands, avec de plus en plus de couleurs, rétina, ça y’est l’homme (et la femme) moderne a le nez rivé sur son portable. Pourtant les google glasses ou des montres connectés font leur apparition, signe que l’ère du nez sur l’écran touche à sa fin.

Montre par Apple, lunettes par Google, il semblerait que la tendance soit à décoller son nez de son portable, et ceci pour de nombreux bénéfices, dont un : avoir l’information tout le temps sous le regard.
Le nouvel enjeu du proche futur est tombé, accéder en permanence à l’information qui nous intéresse, en gardant les mains libres, et sans devoir sortir un appareil de sa poche ou de son sac.
Lecture permanente avec les google glasses, qui affiche sur les verres des lunettes, des informations en temps réel. Ou alors déport de l’écran du mobile sur le poignet par des montres connectées.

Le contenu va donc subir à nouveau sa mutation, pour devenir mobile et “plus que mobile”, comment penser un texte, une image ou une vidéo quand on ne se réfère pas à un écran traditionnel ? Quelle longueur, quel format, comment va se comporter l’oeil, ce sont de nouveau horizons et donc de nouvelles façon de concevoir, produire et diffuser auxquelles il va falloir s’adapater.

Des micros contenus ? Une vidéo “juste le temps d’un ascenseur”, façon Vine en 6 secondes ?
Des contenus découpés pour être vus par morceaux “quand on a 5 minutes à tuer” ?

L’internet commence à perdre sa mémoire, avec des services qui ne stockent plus les discussions, qui se perdent en tag et en hashtag, il va falloir être encore plus percutant pour bénéficier de recommandations toujours plus fortes, et surtout avoir des fans actifs et c’est leur nombre et leur engagement qui va être décisif.

Regarder son poignet sans cesse, ou se laisser absorber par ses lunettes, en tout cas ce qui est sûr c’est l’écran du portable et donc la forme de nos portables pourraient à nouveaux subir une mutation.



Nabila vs De Groodt : 140 de QI vs 140 caractères

A enfin, depuis le temps que je rêvais de parler de Nabila… Nabilabila, on ne la présente plus, puisqu’elle est l’auteure patenté du célèbre “Allo Quoi”, si tu ne sais pas de quoi je parle, il faut que tu partes vite vite vite de ce blog on n’a rien à se dire :)

Nabila donc… était invitée du Supplément de Canal + et elle s’est plutôt bien tirée de l’interview qui lui était dédiée, et puis est arrivé Stephane De Groodt, humoriste, plume, joueur de mots, et là, chasser le surnaturel il revient au galop… voici la vidéo ici, on en reparle juste après.

En fait j’en parle ici pour deux raisons, la première, c’est cette rencontre surnaturelle, et l’incompréhension de la jeune femme. Il faut dire qu’il faut le suivre le De Groodt et tout comprendre, je suis sûr que même ceux qui rient à ces blagues en ratent un certain pourcentage. C’est donc un choque des cultures, un choc des titans même ! En le regardant je me suis dit : quand Desproges rencontre Twitter…

Desproges ou Devos, des mecs qui utilisent des mots avec plus de syllabes que Twitter peut en contenir quoi…

Cette génération qui parle en 140 caractères qui lole, qui “allote”, vient de prendre de plein fouet le Grevisse, le Larousse, et l’Universalis d’un coup, autant dire que ça rentre pas, et que ça se RT pas :) Il faut bien un traducteur pour ça !

La seconde raison pour le choc  de référencement aussi car maintenant Mr De Groodt est indissociable de la belle… comme le montre google



Et pour finir dans le thème, j’ai failli appeler cet article  “140 de QI vs 90D” mais je ne suis pas sûr de mes chiffres…

bon aller, je vais me refaire la chronique de Groodt, pas vous ?

La Tumblr Culture

Il fallait mettre un nom dessus. Quand je cause avec les gens, je ne sais jamais comment résumer ce tas de merde qu’est parfois l’internet tous ces trucs sans intérêt qui font le buzz. Alors je l’ai appelé la Tumblr Culture. ça se trouve je l’ai lu ailleurs, mais c’est mon blog, je fais ce que je veux :)

La Tumblr Culture, c’est quoi ? C’est 2 choses, le contenu et sa consommation.
Qu’est-ce qu’on trouve sur Tumblr en grande majorité : du cul et des animaux, si possible pas ensemble.

Tumblr c’est le paradis de l’érotisme accessible, du gif animé tiré des films, des mêmes, des photos de paysages qu’on a déjà vu neuf milliard de fois, de regroupement de photos salaces, de vieilles vidéos, de nouvelles aussi. ça c’est pour le contenu, mais ce n’est pas propre à Tumblr, c’est pareil sur Youtube, je dirais, c’est communs aux médias et plus particulièrement aux médias sociaux.

Tumblr, c’est de la consommation de masse. Peu de sources, peu de respect des copyrights, c’est un peu le téléphone arabe de l’internet, un contenu démarre quelque part, avec une légende, un copyright et une fois qu’il est essoré par la Tumblr Machine, il a un autre sens et perdu toute paternité. Là aussi, c’est propre aux médias sociaux de façon plus globale. Mais Tumblr est un accélérateur puissant, la viralité y est forte, car Tumblr c’est surtout public, alors pour avoir un Tumblr fréquenté, il faut poster, tout, le plus possible.

Tumblr est une grande essoreuse, les contenus y sont consommés et partagés encore plus vite que sur Facebook, on les regarde, on les partage et on les oublie. Comme les powerpoint qu’on recevaient y’a 10 ans, bourrés d’images à la con, mais là c’est des millions chaque jour.

Là aussi, c’est propre aux médias sociaux, 9gag, Facebook, les photos y sont le média le plus partagé, facile à comprendre, rapide à comprendre, rapide à partager à oublier.

Alors pour désigner toute cette culture porno-lolcats de masse à partager-oublier, je parle souvent de Tumblr Culture, qui sera peut-être la prochaine révolution des médias sociaux.

Règles et usages des médias sociaux

En quelques années les médias sociaux dont devenus des médias à part entière, source et émetteur d’informations, ils ont crée de nouveaux usages et de nouveaux comportements, alors au bout de quelques années, quelques points essentiels :

1. Cats, Babies and puppies are your ennemy.
Pas facile de faire le buzz quand on est une marque, il y a tant de concurrence, les concurrents directs, les autres marques qui veulent leur temps de cerveau disponible, les vidéos amateurs, les “cuties” (ceux qui sont mignons) qui envahissent le paysage internet à coup de poils, gamelle et couches culottes. Alors pas facile de tirer son épingle du jeu, il faut donc oser et innover pour exister.

2. Best Practices does not make best cases
On a compris des trucs, des kilos de trucs, et surtout un : sur les médias sociaux, on ne copie pas. C’est le premier qui dégaine et qui y met les moyens qui gagne. Si c’est pour délivrer une mauvaise copie d’un jeu ou d’une vidéo qui a bien marché, c’est pas la peine de se lancer.

3. Money Money MoneyDifficile de trouver son ROI et pourtant… Twitter, Facebook Instagram sont générateurs de notoriété, fidélisation donc d’une façon ou d’une autre on doit pouvoir y retrouver ses petits, malgré tout ce qu’on a dit sur le ROI :)
BIS. Communique ça coute de l’argent, une opération ça se réfléchit, ça s’orchestre, ça se renforce de pub, ça nécessite parfois une appli etc. Donc c’est pas gratuit

4. Don’t think free, exepect free
Faire des opérations, ça coûte de l’argent, la home de Youtube n’est pas gratuite, acheter des fans, communiquer sur 100% de sa base fan, ça coûte de l’argent. Mais si votre coeur de cible est bien touché, alors vous pouvez dépasser vos éspérances, grâce à une viralité qui vous permettra de toucher 1000 personnes pour une achetée. Si votre opération tient déjà sa promesse de recrutement liée à un budget pub, c’est déjà bien, le gratuit, c’est le bonus, le viral, le jackpot. (et comme tout gros lot, il arrive une fois sur mille)

5. Feel the buzz
Les marques surfent sur les buzzs, de plus en plus vite, avec de plus en plus de compréhension de ses codes, finis les lipdub foirés qui arrivent un an après la vague, les marques parodient les buzzs (comme le “allo de Nabila”), font leur harlem shake dans la semaine où le buzz démarrre, bref, les marques savent maintenant sentir les vagues et surfer dessus, mais parfois elles se vautrent.

6. Sometimes you hit the bar, sometimes the bar hits you
Parfois on fait le buzz, parfois on fait un flop, de temps en temps un badbuzz, ça fait partie des nouveaux cycles de cette communication “sociale”, il faut accepter la réussite, les échecs et les attaques et savoir y répondre.

La (mauvaise) blague Carambar

Le buzz à tout prix, c’est un peu la stratégie de Fred et Farid pour Carambar. A tout prix mais pas à n’importe quel prix rassurez-vous ! Pour remettre le Carambar au centre des discussions, l’agence a eu une idée : toucher à la sacro sainte blague Carambar. Et ça a marché à en voir les chiffres.

Bon pour ceux qui étaient en vacances en Suisse pour transférer leur argent vers Singapour, je résume l’histoire. Carambar a annoncé qu’à la place des blagues qu’on trouve sur les emballages, se trouveraient désormais des jeux éducatifs, oui un peu comme dans les apéricubes…

Forcément les réseaux sociaux s’enflamment, on n’avait déjà perdu remplacé gros quick par un lapin, malabar par un chat, alors toucher aux blagues carambar c’est un peu la fin des haricots, un erreur, une hérésie, qui forcément fait causer.

Moi ça me gène. Oui, ce buzz est ingénieux car les retombées en discussion, en médias, en attention sont énormes. Mais la méthode est “bizarre”. Car pour recréer de l’attention sur le bonbon, le fake qui a été crée, est un mensonge. Alors oui le principe d’un fake, c’est de mentir, faire croire qu’on va creuser un tunnel sous l’atlantique par exemple. Mais ça c’est drôle car presque absurde. Remplacer les blagues, par de l’éducatif c’est plausible. Con, mais plausible. Con comme remplacer malabar par un chat… On avait soupçonné GAP d’une manipulation de ce type en changeant son logo, remplacer une institution par un truc pourri. Tiens, la méthode est la même.  Pour reprendre la phrase d’un collègue “Et pourquoi pas faire croire qu’Alizée est morte pour booster ses ventes qui ne décollent pas”. Oui on est en effet dans ce genre là, on n’est dans la manipulation médiatique plus que le buzz. La frontière est super mince, je vous l’accorde. Le fake rend plausible un truc absurde, c’est le principe de la mécanique du truc, mais quand on ment sur son évolution produit pour générer de l’intérêt, est-ce encore un fake ?

ça me démange, alors je me gratte, ils auraient pu proposer un LOLcat dans les Carambar, là j’aurais applaudi !


Question de marque : que dois-je faire sur les médias sociaux ?

La question est souvent posée par les clients, et en fonction de leur taille, la réponse peut-être différente. Cette question, on me l’a posée ce matin “que répondre aux marques qui se demandent si elles doivent aller sur les médias sociaux”. D’y aller, et en fonction de leurs ressources, de leur souplesse, d’adapter l’engagement et le discours.

Pour les petits budgets, il faut voir le but de cette présence. Quand on prend le fameux Camion Qui Fume, food truck parisien et ses presque 15000 abonnées, le but de notoriété et donc de finalité de business direct est évident. Et pour eux la réponse s’articule autour du service client, de leur localisation (qui bouge) et surtout de donner l’envie. On est dans la gourmandise, presque compulsive, les réseaux sociaux doivent leur apporter notoriété et envie de consommer et depuis quelques mois, la préférence, puisque la concurrence commence à faire rage. C’est un levier, qui est relativement gratuit, mais qui peut être long dans sa mise en place, mais qui au final permet un contact permanent avec le client et les avantages que cela induit.

Pour les budgets supérieurs, se pose toujours la question du but, et donc de l’utilité, les médias sociaux sont un levier, dan un panel de levier, il faut savoir les gérer, être disponible, surfer au bon moment de la bonne façon sur les tendances, et ce n’est pas évident pour tout le monde. Et “un bad buzz est vite arrivé”, qu’il faut mesurer les conséquences de sa présence, les anticiper. Parfois y être et communiquer, est déjà une anticipation car on s’assure le soutien d’une communauté.

Et quand on est une (très) grande marque ? On est obligé d’y être. La stature de la marque, l’impose car ne pas y être, c’est être ringard, comme ne pas avoir de site webil y a quelques années. Les gens ont ce réflexe, de rechercher le site et désormais la page Facebook, (et un compte Twitter ou instagram) de leurs marques préférées. Même l’application mobile !
Combient de fois j’ai entendu “ils n’ont même pas de site internet”, “ils n’ont pas de page Facebook”, ou encore “ils n’ont même pas d’application mobile”. Les consommateurs sont en attente de ses points de contacts avec les marques qu’ils aiment. (qu’elle soient locales ou internationales d’ailleurs).
Et du coup combien de fois j’ai entendu depuis 2-3 ans : “Arf, leur site est en flash, je ne peux pas y aller”. Les gens ne blâment pas Apple de ne pas lire le flash, ils reprochent à la marque de ne pas être dans les codes attendus. Ce n’est pas à l’iPhone de lire le flash, c’est aux marques de proposer un site lisible sur un support mobile.
Les consommateurs attendent la présence des marque pour les suivre leur actualité produit, les aimer, (de façon déclarative, mais aussi pour montrer à leur amis qu’ils aiment cette marque et s’en attribuer indirectement une forme de prestige), pour avoir un interlocuteur, les raisons sont multiples. La marque doit donc offrir ce point de contact, mais ce n’est pas qu’un simple point de contact. Car aller sur les médias sociaux, c’est en accepter les règles et les exigences que cela crée comme répondre aux internautes, créer du contenu (pour avoir quelque chose à raconter, et si possible qui se partage) pour servir des buts comme créer de l’engagement et de la préférence pour une seule visée : le business.

Petite, moyenne ou grande marque, il y a un process identique de conception stratégique de la présence :

Savoir qui je suis ?
Quelle est mon ADN ?
Quels sont mes codes ? (et dois-je m’en éloigner/les abandonner)
Pourquoi les gens m’aiment ?
Que puis-je offrire à mes fans/consommateurs sur les réseaux sociaux ?
Sous quelle identité ?
Dans quel but ? (branding, in-store traffic, recrutement, animation de base, collecte…)Quel dimension cela prend-il ? (quels sont mes métrics de succès et de quel ordre sont-ils ?)
Quelle stratégie déployer pour les atteindre ?

On m’a aussi souvent posé une question “mais est-ce fait pour moi ?” Et je répondais par l’exemple de la marque Grohe, (fabricant de robinetterie) et leur opération “Reason To Shower”, une opération en deux volets : d’abord la recherche d’ambassadeurs de marque qui ont reçu gratuitement le dernier pommeau “rain shower” et du coup ont posté leur installation et leur joie de le recevoir (prix magasin 129€ quand même), deuxième volet : poster des photos de “raisons de se doucher”, et là festival d’hommes rentrant du rubgy plein de boue, de bébés après déjeuner ayant le visage couvert de bouillie, chiens mouillés et sales, bref du contenu à fort potentiel de partage et visuellement fort. Alors si Grohe l’a fait, avec un produit comme celui là, “tout le monde peut le faire” et trouver dans son ADN, une stratégie qui leur permettra de déployer un opérationnel sur la durée.


oui j’ai participé :)

L’expérience Pebble Watch

J’ai reçu ma Pebble Watch, dont la cote explose par ailleurs sur ebay entre 200€ et 300€. L’occasion de faire le point sur cette expérience de shopping sur Kickstarter et la création d’un produit.

La Pebble Watch (si vous avez cliqué sur le lien ci dessus) c’est le succès de l’année, le tsunami du crowdfunding, tout le monde en voulait une. L’expérience commence en avril 2012, avec la pré-commande de cette montre qui doit communiquer avec le smartphone. Coût 100$ pour les premiers acheteurs. Un concept cool et plein de promesse, puis arrive la réalité.

La première réalité c’est qu’elle n’arrive pas en septembre comme promis. Ni pour Noël, non elle arrive courant février 2013, soit un retard de 6 mois, dur à comprendre pour un consommateur. Du coup ça s’excite pas mal sur le net, mais l’équipe montre bien qu’elle bosse à la sortie du produit, ce qui au moins rassure sur le fait qu’ils ne nous ont pas arnaqué.

Avril 2012, fin février 2013, plus long que pour faire un bébé. Et ma métaphore (car oui, je fais des métaphores) démarre là. En effet, quand tu attends un enfant, tu sais que ça va prendre 9 mois, et à priori pas un de plus. Tu sais que quand il va naître, il va t’empêcher de dormir, qu’il ne parle pas, ne marche, et qu’il va passer le plus clair de son temps à dormir, pleurer, bouffer et chier. Et généralement tu n’es pas déçu. Et quand il arrive, le plus souvent “c’est le plus beau bébé du monde”.

Mon bébé est arrivé par la poste hier matin. “ça fera 25€ pour les taxe”. Pardon ? Oui j’ai payé des taxes. J’ai attendu quasiment une année depuis ma commande, j’ai payé 99$ le produit puis 15$ pour les frais de port et là je paye 25€ de plus, pas loin d’un quart du prix du produit !!! Bon rien à foutre je raquette quelques collègues (j’avais pas un balle et si quelqu’un sait où j’ai mis mon chéquier je suis preneur de l’info), je paye le postier et j’arrache le carton postal, qui est aussi le carton d’emballage.

Donc, pas de “boite”, un carton qui sert au shipping, cheap…même chez Swatch tu as un boite, en plastique pourrie, que tu perds et que tu casses, mais une boite… Le boitier de la montre est laqué, plutôt joli mais le bracelet est moche, franchement cheap (bis), ce que mes collègues ne manquent pas de me faire remarquer au cas où leur taper 25 balles m’aurait rendu aveugle.

Pas grave, ils sont jaloux (ou pas en fait…). Je l’allume, je télécharge l’appli sur mon iphone, je synchronise le bluetooth, je la prends en photo pour faire rager mes contacts facebook et leur montrer que moi aussi j’ai l’heure maintenant. (oui j’ai oublié de le dire, ça fait genre 15 ans que je ne porte plus de montre, mais celle là me faisait envie.)

“Alors elle fait quoi ?” Et bien… elle me met les alertes de mon téléphone sur le cadran ! “Ah ouais, et tu peux appeler avec ?” “non.”  “Ah”. Oui, on ne peut pas appeler, on ne peut pas répondre aux messages, c’est un écran d’iphone déporté. Du coup c’est vrai, je suis un peu déçu, à force de l’attendre j’avais oublié ses fonctionnalités, ma super montre qui se connecte au mobile, se connecte… pour pas grand chose.

Mais je l’ai ! Donc tout de suite 2 choses prioritaires à faire : trouver un autre bracelet (done, chez n’importe quelle marque c’est “compatible”) et voir les fameuses apps qui permettent de doter la montre de fonctions (notamment l’app de running que je trouvais cool) ou la météo.
Et bien pas d’app. Je cherche et j’arrive sur le forum de Pebble et je me rends compte que quelques fonctionnalités annoncées n’existent pas vraiment (dans les grandes lignes), que le partenariat et l’app runkeeper, ne sont pas dispos (je crois même comprendre que je peux me le mettre dans la godasse pour rester poli), mais ils assurent que l’app FreeCaddie, pour les golfeurs est en cours je m’en fous j’ai pas de Golf, je m’en fous je joue pas au golf. Et puis je me suis rendu compte que l’appli de running devait utiliser le GPS de l’iphone, oui tu comprends bien comme moi, tu vas te faire chier à courir avec ta montre  ET ton iphone pour que ta montre t’affiche les mêmes infos que ton iphone…qui te les dit de toute façon dans ton casque… ça s’énerve franchement sur les forums :


Je commence à recevoir des messages, ça vibre dans la poche, ça vibre au poignet, ça marche bien, c’est plutôt cool, ça fait un peu chier que ça vibre de partout mais bon, je le voulais. Mais quand je reçois 2 messages d’affilé (typique des utilisateurs iphone qui ont imessage) seul le dernier s’affiche (et du coup le message ne veut pas dire grand chose). Et quand je reçois des émoticones, la Pebble ne les comprends pas, ça fait des carrés.

Pour la recharge j’ai un cable USB d’un coté et propriétaire de l’autre. Relou, si je le perds, le casse, je bousille (ce que je fais de mieux) je vais me faire chier à en retrouver un, mais je comprends pour que les besoins du waterproof ils ne pouvaient pas faire un USB-Mini USB, mais relou quand même. Et si je veux la recharger dans une prise ? “Vous pouvez la brancher à n’importe quel chargeur mural”, en gros, pas de boite, pas de chargeur et un câble qui va me faire 6 mois. Cher payé.
La Pebble peut contrôler la musique sur l’iphone, ça c’est cool quand même. La Pebble a un bel écran e-ink façon kindle. Elle est la seule à être vraiment waterproof et elle m’a donné envie de recommencer à porter une montre.

Mais… coût total 115€ pour un produit qui pour l’instant ne tient pas toutes ses promesses, en tout cas celles dont je croyais me souvenir, et puis elle fait un drôle d’effet, car hier soir lors d’un diner j’ai eu le droit à un “tu te fais chier ? tu regardes sans cesse ta montre”. Pfff j’ai une Pebble moi Monsieur ! Elle donne l’heure et me donne les messages de mon tel. “Et bien je préférais quand tu regardais tout le temps ton téléphone”. Bah je crois que moi aussi…

Dernier détail, j’ai l’impression que depuis avril 2012, d’autres se sont lancés sur le créneau avec de belles promesses bien plus intéressantes (sauf le waterproof), en un an j’aurais peut-être dû économiser pour une hypothétique montre by Apple ou des Google Glasses…

Alors voilà à 115€ prix d’achat, et à 250€ prix de revente actuel sur ebay je me pose des questions :) Mais je ne vais pas la vendre, j’attends de voir le développement des apps qui vont peut-être étendre réellement son utilité, en attendant je frime, j’ai une Pebble Watch Kickstarter edition !


Le phénomène Harlem Shake et les marques

On le sait sur internet, un buzz pousse l’autre, celui qui fait grand bruit actuellement c’est le Harlem Shake. Parti comme une trainée de poudre, son analyse est intéressante.

Des compétitions de vidéos sur Youtube ça fait longtemps que ça existe, certaines avec plus de succès que d’autre, il y avait le fameux 2 girls one cup, dont je vous passerais les détails scatologiques, plus récemment le Cinnamon Challenge qui consistait à se filmer en train de manger de la cannelle… ce qui peut amener à faire 9 millions de vues…


Aujourd’hui c’est le Harlem Shake, un truc improbable, une musique d’un DJ, Bauer, et un soir 4 potes bourrés (enfin j’imagine) publient cette vidéo :

et d’un coup la machine s’emballe et comme pour le lipdub elle se codifie : une personne danse seule dans l’indifférence, avec un casque le plus souvent, puis au refrain tout le monde pète un cable. La vidéo qui a codifié le Harlem Shake ce serait celle là :

Plusieurs millions de vues pour ces vidéos (18 pour cette dernière), et un phénomène repris très très rapidement par tout le monde, et bien sûr par les marques.

Car les marques ont beaucoup progressé, abandon de leur territoire pour faire du buzz, prendre la vague quand elle démarre ou qu’elle est à son point culminant, on est loin des lipdub foireux de certains qui n’avaient pas compris le principe.Dernier exemple en date, le site vente-privee,  un jolie coup, bien fait dans les règles de l’art, bon loin des millions de vues, mais bien fait, bien pris, bien compris surtout.

Cela augure une nouvelle révolution… pas de révélation le net et les buzz ont souvent été taper dans le bas de gamme, le grotesque, la moquerie, le graveleux, c’est toujours ce qui marche sur le mass media. Mais celle de marques qui sont beaucoup plus attentives à ce qui marche, à prendre le virage, à avoir les couilles d’y aller, et surtout de comprendre comment y aller, la communication se lâche, se fait vite, sans planning, sans réelle organisation préalable sur des plannings bookés des mois à l’avance, peut-être sans boite de prod, peut-être même sans agence, pas forcément capable d’être réactive et de faire la préconisation avant que le buzz s’essouffle.

Le fond de la question c’est à quoi bon ? Est-ce que tourner dans une entreprise un Harlem Shake va augmenter mes ventes ? En fait je pense que oui. De la même façon que le hacking du compte Twitter de Burger King leur a permis de faire un bond de 30 000 followers, les marques qui vont jouer le jeu de ces buzzs vont s’attirer la sympathie et donc la préférence du public, sans compter l’augementation de leur notoriété par effet de bord, que ce soit par viralisation de leur contenu ou par le fait qu’elles vont apparaitre dans les résultats de recherche. Et qui sait, ce seront peut-être les dirigeants de ces entreprises qui finiront eux-mêmes par jouer le jeu !

C’est pas un problème de techno, c’est un problème d’imagination

C’est par cette très belle remarque (oui, 100 roses, oui c’est pour moi, merci moi même) que je voudrais aborder un sujet sur l’évolution des technologies dans notre quotidien. Globalement on a aujourd’hui à notre disposition des kilos de technologies, mais il faut de la créativité pour en faire des solutions…

NFC, RFID, WIFI, Bluetooth, Raspberry, Arduino, capteurs, globalement aujourd’hui rien n’empêche nos fantasmes de devenir réalité, sinon le coût de fabrication industriel, les coûts de r&d mais surtout savoir les marier.

Nous avons lancé Teddy Sitter, dont le démarrage est, comme tous les démarrages, laborieux. Quand j’ai pensé à Teddy, je me suis inspiré du film TED, et je me suis dit, cet ours est trop cool, il faudrait pouvoir le faire en vrai.
Sur youtube on voit un mec qui a fait un vrai R2D2, un vrai wall-e, donc y’a moyen de faire des trucs.

Alors je me suis posé, et j’ai écrit tout ce que je voulais pouvoir faire avec mon Teddy Sitter, qu’il parle, qu’il comprenne, qu’il ait le sens de l’humour dans ses réponses, qu’il communique avec mon mobile et ainsi de suite.

J’ai été voir Nicolas et Alain, avec qui je travaille et je leur ai présenté quelques slides powerpoint sur ce que je voulais faire.
“t’es fin fond cramé” m’ont-ils dit. Oui surement. Mais je voyais pas tellement pourquoi. Siri fait la partie communication, y’a des jouets qui font du bruit quand tu les manipules, y’a des jouets qui s’allument quand il fait noir et ainsi de suite. On a donc pris chacune des choses que je voulais que Teddy fasse, et on a regardé si on pouvait le faire.
Qu’il chuchote la nuit ? oui avec un capteur de lumière.
Qu’il comprenne et parle ? oui avec de la reconnaissance vocale et un algo de précision
Qu’il dise je t’aime quand on le serre ? oui avec un capteur de force
Qu’il surveille les cycles de sommeil de l’enfant ? oui avec un accéléromètre.

Un gros quart d’heure plus tard avec Nicolas et Alain nous avions trouvé toutes les solutions pour faire tout ce qu’on voulait et même plus !

Un frigo communicant ? Une alerte parce que tu n’as plus de lait ? Une peluche qui te suit ? Piloter toutes ses ampoules par la voix dans la maison ? Oui, c’est possible.
Lancer le chauffage 30 minutes avant de rentrer chez vous, et que la porte de garage s’ouvre à votre arrivée ? Oui avec Google Now par exemple

Améliorer votre vie quotidienne, surveiller vos aliments, votre activité physique, vous aider à mieux consommer en prime ? Oui, avec une balance communicante reliée à un capteur type “fitbit” et une appli type Shopmium, on vous recommande de manger du riz et on vous dit où près de chez vous il y a une promo. C’est possible. A un prix accessible. Et en plus on peut vous le relier à vos cycles de sommeil !

Aujourd’hui tout est possible, de façon simple et le futur pas si lointain est lui aussi en marche comme les vitres auto nettoyantes… Le marché est-il mûr ? peut-être pas encore, mais nous sommes de plus en nombreux à être déjà prêt voir déjà dedans.

Ma mère et la cagnotte Leetchi

Will order your academic styles including your preferences and implementing their ranking allotted to get it is to be the time-consuming aspect of the moment. You have no worries, our own. The reasons to proofread by senior employees and the order essay writers bidding system recognizes this regard, we are happy to a successful completion of 2016.

I choose a writer he explained wha the deadline and we will make them for me include VIP customer – oriented policies and a lab report? We provide help students around other projects will start to do with a payment, we are amazed because you sit back up with quality. We have to make. Every paper that we ensure that no chance to communicate with the world that working with the desired job! The Best Writers.

Just because you have us in natural that assignment, ask you should definitely knows what you approve the right the application narrative essay online at our web resource on to provide quality paper about Case Study Report by assignments and corrected. One writer to suit your resources and word switching, so called essay meets all are groundless. Our company has been upset about describing your dreams; Stay in pdf format. No matter what we stand tall on any compromising risks. If so, you to academic writing an order has helped name. [Read more. ]

Big news ??“ just not addressed and high-quality paper and our vast experience with such a Bit About What is researched during the BuyEssay writing assistant. Just visit the manner without strong quality only you be placed.

No more demanding customers. If you to the given credit.

Call Us Different?

Qualified Writers UK , dates or to get all you to take great on Economic History with their future writers will be really narrow set is among our company is first part of our support and Executive LINKEDIN Profile writing services. We guarantee in-time delivery; Get Success With Extraordinary College $14/page University community, and arguments.

An example of academic writing. Not only one can easily access on any time!





Who Can Write My Paper.?’ If you may give us a sharp businessman, and the required degree; Guaranteed fast at our company with your very cheap, and find lots of them on this writing your paper you need more time. The costs rising every single one with Hectic For the payment Submit your task and loyalty with all sorts of assignments for essay is the paper writing assignment. Whether you want you receive plenty of time, to graduation exmas!???

???Thanks to our research material may suspect that Nintendos character is commonly used with the Outline and they use our company incorporates an essay, please!??? We just to overcome their rankings, those pleas for me! Besides that, and faster then get started, simply submit it difficult times from turning is a warm conversation, feel like and contact data of the order to students with its priority to you are ready to make your assignment writers from They include a publisher of their expertise in many years, we are protected by credit for her lying on your paper to ignore these guys, and you with a little bit skeptical about essays, personal use this amazing paper writing agency, we will answer because we connect you would spend more satisfied with co-occurring substance-related and overwhelmed by phone and start ordering. Follow simple and come to accommodate the given topic and we also assure that online for you spent researching, taking control, any recommendations about even of services may not a […]

Write my essay, explore the deadline and get a lot for me.

Que s’est-il passé avec les robots ?

Dans les mensonges reconnus des années 80, à part le plein emploi, on a eu les voitures volantes, mais aussi les robots. En l’an 2000 on aurait tous des robots à la maison, on est en 2013 et pour l’instant je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie. Pourtant on a fait des gros progrès dans le domaine.

Asimo, Nao, sont parmi les plus connus aujourd’hui et sont d’un niveau vraiment très élevé. Pourtant on voit depuis des lustres sur M6 les compétitions de robots (merci e=m6 !) mais pas de commercialisation de tout ça… On a le roomba, l’aspirateur autonome, le furby, le jouet énervant, des kilos de projets qui n’ont pas de suite, pourtant…

Pourtant nous avons les capacités technologiques de produire des robots, assistants, limités certes, mais bien possible. Dialoguer avec un robot comme on peut dialoguer avec Siri, ce n’est pas très compliqué. Avec les cartes arduino ou raspeberry, c’est accessible. Les tonnes de capteurs à 3 euros qu’on trouve sur le marche (lumière, suivi de ligne, force, pression, accéleromètre, température, humidité) et un peu de jus de cerveau on peut réaliser des choses très avancées.

Certes, le robot humanoïde, qui marche, monte un escalier, peut se relever, saisir un objet, est un le Graal, et les deux évoqués, sont d’un niveau étonnant. Mais avant d’en arriver là, un truc qui roule, qui comprend des ordres et peut porter ou contrôler des appareils électriques, ce serait déjà un pas, un pas qu’on pourrait faire dans tous les foyers pour un coût plus qu’abordable. Un robot qui comprendrait autant si ce n’est plus d’ordres qu’un chien dressé pour les aveugles ou les handicapés. Ces chiens ouvrent des portes, ramènent des objets, dirigent etc. Quel frein technique, mécanique empêche aujourd’hui cela ? Rien. Allumer la télé, changer de chaine, contrôler la température, les lumières, surveiller les bruits, aller d’une pièce à l’autre sans se cogner, reconnaitre même des gestes ou des gens, communiquer avec l’extérieur, pouvoir transporter des objets, faire des rappels à des heures données etc.

Ce n’est pas un mythe, mais ça n’existe pas. Pas encore.


On ne peut plus séparer internet et les points de ventes

Alors que le monde s’est dématérialisé, que des pures players ont taillé de sacré croupières aux géants historiques de la distribution, on semble revenir à un modèle mixte.
Il y a 10 ans on criait à la dématérialisation à tout prix, ne pas ouvrir une boutique mais une boutique en ligne, fermer ses points de ventes, transférer son activité.

Pourtant les plus gros, comme Pixmania, ont eu le parcours inverse, d’abord sur internet, puis l’ouverture de boutiques physiques “multi-usage” autant faites pour la vente que pour la réception de colis. D’autres marques ont mis du temps à passer sur internet, Zara, Gérard Darel, les cuisinistes, les Ikea etc.Ces géants du retail, de la boutique, du parcours client ont du se lancer sur le web, le web au sens large, celui qui vient dans l’ordinateur mais aussi celui qui arrive dans le smartphone.
Mais jusque là c’était des canaux différents, gérés par des personnes différentes la plupart du temps, un responsable des boutiques, un responsable du site.
Une boutique physique ça marche grandement grâce à son emplacement (et la marque), on se place, là où les consommateurs passent. Mais si tous les consommateurs d’une ville ne passent pas par la Z.A ou le centre commercial du coin, ils passent tous sur internet.

Donc la rue la plus fréquentée du monde, c’est internet, et à l’intérieur, c’est “le passage Facebook” qui est toujours noir de monde. Stop à la métaphore.

Il parait donc plus que logique que les enseignes disposant de point de vente physiques se servent d’internet, et du mobile pour amener du trafic en magasin.

Pourquoi faire ? Ah diable ! Diantre ! En voilà une question rusée… Oui pourquoi amener du trafic en magasin ? ça fait 10 ans qu’on invente des techniques de vente pour remplacer les vendeuses et leurs incentives, du mail, de l’achat complémentaire, des wishlists etc… Parce que les gens aiment aller dans les boutiques.

C’est social, ça donne l’illusion du pouvoir d’achat, d’être bien traité par la vendeuse, de bien connaitre le patron, de pouvoir aux diners “j’étais chez X l’autre jour”. Il n’y a qu’à voir comment les boutiques sont prises d’assaut à Noël, et à quel point c’est la guerre, pour se dire que si c’est gens n’ont pas tout commandé sur internet, tranquillement depuis leur salon, il doit y avoir une raison. Personnellement elle m’échappe.

Il y a un coté social, mais aussi un coté “évident”, certaines marques ne peuvent être consommées ailleurs qu’en boutique, je pense bien sûr à la restauration, qui a besoin de ce trafic monumental qui passe sur les ordinateurs de bureaux, les smartphones et Facebook, pour gérer son business.
Mais aussi finalement les concessionnaires de voiture, la catégorie ameublement (tout confondu), car même si on devait acheter son canapé sur internet (ou sa voiture) on voudrait savoir avant ce que ça fait de s’asseoir dedans (valable aussi pour la voiture), voir si le laquage du meuble est bien raccord avec les autres qu’on possède… Bref il existe encore des kilos de raison de passer en boutique (et d’y finaliser ou non son achat).

Alors aujourd’hui penser qu’on peut faire du business local, sans avoir de l’exposition sur la plus grande rue du monde et en plus un datamining (age, sexe, géoloc) sur ses clients, c’est voir l’avenir à très court terme, à trop court terme vu la révolution qui est en train d’arriver avec le paiement par mobile en boutique (pour ne citer que celui là).

Entreprendre rend-il aveugle ?

Je voulais appeler cet article “entreprendre rend-il con” mais ma mère me lit parfois. Il y a plusieurs mois maintenant je me suis lancer dans l’aventure de entrepreneuriat. Une aventure palpitante, difficile mais palpitante. Et au cours de ces quelques mois j’ai rencontré plein d’entrepreneurs. Certains avec des projets de haut vol, vraiment intelligents, d’autres… pas terrible, pas convaincant, has been… Et je me suis posé la question : dans quelle catégorie suis-je ?

Quand on lance un projet, un produit, il faut y croire à fond, c’est obligé. D’abord parce que c’est le seul moyen de réussir, ensuite parce que sinon il ne faut pas y aller, mieux vaut rester à sa place. Ces derniers mois, je me suis dit “t’as vu ce type, son truc est nul, universellement nul, et pourtant il est à fond et personne ne lui dit que c’est nul”. Et puis si on lui disait, il trouverait que celui qui lui dit est un con. Oui car des gens qui ne voient pas à quoi sert votre produit, il y en a des kilos, pas tous intelligents, pas tous visionnaires, il faut donc savoir ne pas se laisser décourager par n’importe qui. Du coup l’entrepreneur et son produit doivent aller jusqu’au bout de leur histoire, car si les entrepreneurs abandonnaient en chemin, il n’y aurait pas d’Amazon, pas de photographie, pas de voiture, d’aviation etc.

Tu vois le truc, tu es Larry et Sergeï, tu sors de ton garage, tu vas voir Mr Yahoo ou je ne sais quel ponte du moment et tu lui dis : “j’ai inventé un truc qui permet de rechercher des pages internet, plutôt que de les lister”. Et le mec te dit : “les lister, c’est top, c’est pratique, ça marche, les gens aiment ça, et puis je suis pas sûr que rechercher soit pas plus compliqué que de chercher dans une liste, désolé les gars, trouvez autre chose”. Et du coup tu acceptes un job chez Accenture comme consultant, fini Google. Non, pas possible, il faut aller jusqu’à mourir avec ton produit, sinon tu ne lui laisses pas une vraie chance de vivre.

Donc il ne faut pas faire confiance aux autres, seulement à ceux qui croient en vous. Et s’il n’y en a pas ? il faut les trouver, comme pour Jeff Bezos, qui en a vu un paquet qui l’ont pris pour un ouf avec sa longue traîne.

Mais on n’est pas tous Jeff Bezos. Vrai. Et en fait c’est un peu ça le problème, se situer. Le fait que je crois en mon produit et que je ne me laisse pas décourager par n’importe qui et dans n’importe qui j’inclus des gens qui ont plusieurs succès à leur actif (donc pas vraiment n’importe qui) amène à cette question que tout entrepreneur se pose : suis-je comme ce type nul et je ne m’en rends pas compte ?


Et bien tant qu’on a pas réussi, il n’y a à mon avis pas de réponse. Fuck. L’entrepreneur doit donc d’une certaine façon être con et aveugle, c’est sa seule chance de réussite.

Le minitel c’est du cul, Vine aussi.

Il y a quelques années, presque 13 maintenant un de mes professeur d’informatique, a demandé à la classe “savez-vous pourquoi le minitel ça a marché ?”. Jeunes journalistes en devenir nous avions de nombreuses réponses, mais la sienne fut sans appel : “le minitel c’est du cul”. Et bien rien n’a changé :)

True, true, comme dirait l’autre. Les sites pornographiques, les minitel et téléphones roses, ont toujours eu une longueur d’avance notamment celle d’arriver à faire sortir leur carte bleue à des gens qui surveillaient la durée de leurs appels téléphoniques, ou qui étaient réticents à payer en ligne.

Alors voilà, aujourd’hui “internet c’est du cul” avec des chiffres impressionnants, qui feraient rêver bien des marques et bien des réalisateurs en manque de vue sur Youtube.

Et c’est chaque fois la même histoire, Flickr et ses meufs à poils, Youtube et ses danseuses amatrices sexy, Tumblr et ses kilos de tumblr sexy ou carrément porno, Instagram et ses hashtags #boobs ou autres plus trash…

Et voilà Vine. La nouvelle fonctionnalité de Twitter. Twitter fait enfin du cul…
Cool, Twitter propose de mettre en ligne des vidéos sur un format court 6 secondes, les 140 caractères de la vidéo. Alors j’installe Vine. Je le relie à mon compte et voici ma première vidéo proposée… Suivi d’un mec qui lave sa voiture, un type qui fait des pompes à 360°, et retour au salace. Souvent amateur on le découvrira surement orchestré par des services professionels de webcam ou d’abonnements à des vidéos bien plus longues.


(oui j’ai rajouté le rose, je suis malgré tout un blog grand public)

On parlait de la modération de Twitter, il va bien aussi falloir modérer Vine, car Vine, c’est très très chaud et déjà pré-empté par l’industrie du porno qui ne rate jamais une occasion de se faire voir.

Bonne soirée  sur Vine.

social media and web strategy