Category Archives: High Tech

iPhone, ordinateurs, mac, consoles, son, image

L’expérience Pebble Watch

J’ai reçu ma Pebble Watch, dont la cote explose par ailleurs sur ebay entre 200€ et 300€. L’occasion de faire le point sur cette expérience de shopping sur Kickstarter et la création d’un produit.

La Pebble Watch (si vous avez cliqué sur le lien ci dessus) c’est le succès de l’année, le tsunami du crowdfunding, tout le monde en voulait une. L’expérience commence en avril 2012, avec la pré-commande de cette montre qui doit communiquer avec le smartphone. Coût 100$ pour les premiers acheteurs. Un concept cool et plein de promesse, puis arrive la réalité.

La première réalité c’est qu’elle n’arrive pas en septembre comme promis. Ni pour Noël, non elle arrive courant février 2013, soit un retard de 6 mois, dur à comprendre pour un consommateur. Du coup ça s’excite pas mal sur le net, mais l’équipe montre bien qu’elle bosse à la sortie du produit, ce qui au moins rassure sur le fait qu’ils ne nous ont pas arnaqué.

Avril 2012, fin février 2013, plus long que pour faire un bébé. Et ma métaphore (car oui, je fais des métaphores) démarre là. En effet, quand tu attends un enfant, tu sais que ça va prendre 9 mois, et à priori pas un de plus. Tu sais que quand il va naître, il va t’empêcher de dormir, qu’il ne parle pas, ne marche, et qu’il va passer le plus clair de son temps à dormir, pleurer, bouffer et chier. Et généralement tu n’es pas déçu. Et quand il arrive, le plus souvent “c’est le plus beau bébé du monde”.

Mon bébé est arrivé par la poste hier matin. “ça fera 25€ pour les taxe”. Pardon ? Oui j’ai payé des taxes. J’ai attendu quasiment une année depuis ma commande, j’ai payé 99$ le produit puis 15$ pour les frais de port et là je paye 25€ de plus, pas loin d’un quart du prix du produit !!! Bon rien à foutre je raquette quelques collègues (j’avais pas un balle et si quelqu’un sait où j’ai mis mon chéquier je suis preneur de l’info), je paye le postier et j’arrache le carton postal, qui est aussi le carton d’emballage.

Donc, pas de “boite”, un carton qui sert au shipping, cheap…même chez Swatch tu as un boite, en plastique pourrie, que tu perds et que tu casses, mais une boite… Le boitier de la montre est laqué, plutôt joli mais le bracelet est moche, franchement cheap (bis), ce que mes collègues ne manquent pas de me faire remarquer au cas où leur taper 25 balles m’aurait rendu aveugle.

Pas grave, ils sont jaloux (ou pas en fait…). Je l’allume, je télécharge l’appli sur mon iphone, je synchronise le bluetooth, je la prends en photo pour faire rager mes contacts facebook et leur montrer que moi aussi j’ai l’heure maintenant. (oui j’ai oublié de le dire, ça fait genre 15 ans que je ne porte plus de montre, mais celle là me faisait envie.)

“Alors elle fait quoi ?” Et bien… elle me met les alertes de mon téléphone sur le cadran ! “Ah ouais, et tu peux appeler avec ?” “non.”  “Ah”. Oui, on ne peut pas appeler, on ne peut pas répondre aux messages, c’est un écran d’iphone déporté. Du coup c’est vrai, je suis un peu déçu, à force de l’attendre j’avais oublié ses fonctionnalités, ma super montre qui se connecte au mobile, se connecte… pour pas grand chose.

Mais je l’ai ! Donc tout de suite 2 choses prioritaires à faire : trouver un autre bracelet (done, chez n’importe quelle marque c’est “compatible”) et voir les fameuses apps qui permettent de doter la montre de fonctions (notamment l’app de running que je trouvais cool) ou la météo.
Et bien pas d’app. Je cherche et j’arrive sur le forum de Pebble et je me rends compte que quelques fonctionnalités annoncées n’existent pas vraiment (dans les grandes lignes), que le partenariat et l’app runkeeper, ne sont pas dispos (je crois même comprendre que je peux me le mettre dans la godasse pour rester poli), mais ils assurent que l’app FreeCaddie, pour les golfeurs est en cours je m’en fous j’ai pas de Golf, je m’en fous je joue pas au golf. Et puis je me suis rendu compte que l’appli de running devait utiliser le GPS de l’iphone, oui tu comprends bien comme moi, tu vas te faire chier à courir avec ta montre  ET ton iphone pour que ta montre t’affiche les mêmes infos que ton iphone…qui te les dit de toute façon dans ton casque… ça s’énerve franchement sur les forums :

gdbgbafg

Je commence à recevoir des messages, ça vibre dans la poche, ça vibre au poignet, ça marche bien, c’est plutôt cool, ça fait un peu chier que ça vibre de partout mais bon, je le voulais. Mais quand je reçois 2 messages d’affilé (typique des utilisateurs iphone qui ont imessage) seul le dernier s’affiche (et du coup le message ne veut pas dire grand chose). Et quand je reçois des émoticones, la Pebble ne les comprends pas, ça fait des carrés.

Pour la recharge j’ai un cable USB d’un coté et propriétaire de l’autre. Relou, si je le perds, le casse, je bousille (ce que je fais de mieux) je vais me faire chier à en retrouver un, mais je comprends pour que les besoins du waterproof ils ne pouvaient pas faire un USB-Mini USB, mais relou quand même. Et si je veux la recharger dans une prise ? “Vous pouvez la brancher à n’importe quel chargeur mural”, en gros, pas de boite, pas de chargeur et un câble qui va me faire 6 mois. Cher payé.
La Pebble peut contrôler la musique sur l’iphone, ça c’est cool quand même. La Pebble a un bel écran e-ink façon kindle. Elle est la seule à être vraiment waterproof et elle m’a donné envie de recommencer à porter une montre.

Mais… coût total 115€ pour un produit qui pour l’instant ne tient pas toutes ses promesses, en tout cas celles dont je croyais me souvenir, et puis elle fait un drôle d’effet, car hier soir lors d’un diner j’ai eu le droit à un “tu te fais chier ? tu regardes sans cesse ta montre”. Pfff j’ai une Pebble moi Monsieur ! Elle donne l’heure et me donne les messages de mon tel. “Et bien je préférais quand tu regardais tout le temps ton téléphone”. Bah je crois que moi aussi…

Dernier détail, j’ai l’impression que depuis avril 2012, d’autres se sont lancés sur le créneau avec de belles promesses bien plus intéressantes (sauf le waterproof), en un an j’aurais peut-être dû économiser pour une hypothétique montre by Apple ou des Google Glasses…

Alors voilà à 115€ prix d’achat, et à 250€ prix de revente actuel sur ebay je me pose des questions :) Mais je ne vais pas la vendre, j’attends de voir le développement des apps qui vont peut-être étendre réellement son utilité, en attendant je frime, j’ai une Pebble Watch Kickstarter edition !

 

C’est pas un problème de techno, c’est un problème d’imagination

C’est par cette très belle remarque (oui, 100 roses, oui c’est pour moi, merci moi même) que je voudrais aborder un sujet sur l’évolution des technologies dans notre quotidien. Globalement on a aujourd’hui à notre disposition des kilos de technologies, mais il faut de la créativité pour en faire des solutions…

NFC, RFID, WIFI, Bluetooth, Raspberry, Arduino, capteurs, globalement aujourd’hui rien n’empêche nos fantasmes de devenir réalité, sinon le coût de fabrication industriel, les coûts de r&d mais surtout savoir les marier.

Nous avons lancé Teddy Sitter, dont le démarrage est, comme tous les démarrages, laborieux. Quand j’ai pensé à Teddy, je me suis inspiré du film TED, et je me suis dit, cet ours est trop cool, il faudrait pouvoir le faire en vrai.
Sur youtube on voit un mec qui a fait un vrai R2D2, un vrai wall-e, donc y’a moyen de faire des trucs.

Alors je me suis posé, et j’ai écrit tout ce que je voulais pouvoir faire avec mon Teddy Sitter, qu’il parle, qu’il comprenne, qu’il ait le sens de l’humour dans ses réponses, qu’il communique avec mon mobile et ainsi de suite.

J’ai été voir Nicolas et Alain, avec qui je travaille et je leur ai présenté quelques slides powerpoint sur ce que je voulais faire.
“t’es fin fond cramé” m’ont-ils dit. Oui surement. Mais je voyais pas tellement pourquoi. Siri fait la partie communication, y’a des jouets qui font du bruit quand tu les manipules, y’a des jouets qui s’allument quand il fait noir et ainsi de suite. On a donc pris chacune des choses que je voulais que Teddy fasse, et on a regardé si on pouvait le faire.
Qu’il chuchote la nuit ? oui avec un capteur de lumière.
Qu’il comprenne et parle ? oui avec de la reconnaissance vocale et un algo de précision
Qu’il dise je t’aime quand on le serre ? oui avec un capteur de force
Qu’il surveille les cycles de sommeil de l’enfant ? oui avec un accéléromètre.

Un gros quart d’heure plus tard avec Nicolas et Alain nous avions trouvé toutes les solutions pour faire tout ce qu’on voulait et même plus !

Un frigo communicant ? Une alerte parce que tu n’as plus de lait ? Une peluche qui te suit ? Piloter toutes ses ampoules par la voix dans la maison ? Oui, c’est possible.
Lancer le chauffage 30 minutes avant de rentrer chez vous, et que la porte de garage s’ouvre à votre arrivée ? Oui avec Google Now par exemple

Améliorer votre vie quotidienne, surveiller vos aliments, votre activité physique, vous aider à mieux consommer en prime ? Oui, avec une balance communicante reliée à un capteur type “fitbit” et une appli type Shopmium, on vous recommande de manger du riz et on vous dit où près de chez vous il y a une promo. C’est possible. A un prix accessible. Et en plus on peut vous le relier à vos cycles de sommeil !

Aujourd’hui tout est possible, de façon simple et le futur pas si lointain est lui aussi en marche comme les vitres auto nettoyantes… Le marché est-il mûr ? peut-être pas encore, mais nous sommes de plus en nombreux à être déjà prêt voir déjà dedans.

Je déteste les produits Apple des autres.

Un petit poste pour reboucler sur un truc qui m’exaspère : les produits Apple des autres. Je m’explique, quand on a un mac, on configure tout un tas de truc, la souris, le pavé tactile, les gestes qui forment des raccourcis etc. Quand on a un iPhone, on classe des dossiers, des apps, des raccourcis, on configure le centre de notification (non c’est pas vrai j’utilise pas ce truc trop mal branlé) etc.

Et là patatras, vous prenez le mac d’un ami, d’un collègue, de votre mère si elle est cool, et là… c’est le drame, pareil avec les iPhone. J’aime bien utiliser cette expression pour parler de ce sentiment : “j’ai l’impression d’être chez moi mais qu’on a bougé tous les meubles et intervertis tous les trucs dans les placards”.

Franchement c’est ça, tu as l’impression que c’est le tien, mais tu as l’impression que tout va de travers, que les choses ne sont pas à leur place et que tes doigts font n’importe quoi…

ça ne vous perturbe pas vous ? ça me donne l’impression de repasser sur windows… J’en connais dans mes amis qui sont surement assez psychotiques pour avoir configurer le téléphone de leur femme comme le leur… allez dénoncez vous !

Ce que devrait être Virgin en 2013

Nous en parlions pour la FNAC, mais il semble que Virgin soit en train de suivre la même voie, celle de garage, l’annonce est faite, Virgin devrait fermer.
Virgin Megastore, ne serait plus rentable, surtout celui des Champs Elysées, dont le loyer doit être hallucinant.

Virgin, c’est la marque mythique crée par le non moins mythique Richard Bronson, mais le mythe s’effondre. Les produits culturels ne se consomment plus de la même façon, et les magasins comme la FNAC ou les Virgin ne peuvent plus exister en tant que tel.
On peut reprendre cette vieille discussion, sur quoi faire d’un CD quand on n’a que des lecteurs MP3 etc. mais c’est une vraie question de fond.

Pourquoi Virgin qui était un modèle d’innovation dans la consommation de biens culturels n’a pas réussi à se renouveller ?
La réponse est simple : le support à changé. Comme la FNAC qui veut vendre des disques à des possesseurs d’iPhone, des livres à des possesseurs de Kindle, des DVD à des génération Y qui ne jurent que par le streaming.

Y’a-t-il un modèle à réinventer ?
Oui sûrement, mais les géants qui ont voulu soutenir les majors n’ont pas pu l’enclencher faute de soutiens. Comment mettre des bornes de téléchargement, quand votre fournisseur ne veut vous fournir que des disques… et que vous avez en plus intérêt à continuer de vendre des disques…

Les Apples Stores, eux, font de l’argent. Je m’avance, mais en tout cas, eux ne parlent pas de fermer.

Alors ce serait quoi un Virgin (rentable) en 2012 ?
Ce serait une nouvelle expérience de shopping qui apporte aux clients ce qu’ils cherchent et non plus tenter de leur vendre des produits en perte de vitesse.

A. De la techno :

– un showroom techno axé “mobilité” (appareils photos, tablettes et smartphone), avec des conseillers calé et disponibles
– un point retrait des commandes passées sur le web
– la possibilité de charger sur des bornes des contenus (musique, films, livres) sur son smartphone ou tablette
– des accessoires, des tonnes d’accessoires, c’est le marché le plus porteur pour les smartphone et tablettes
– de la personnalisation, gravure, pochettes, protection de matériel électronique (case etc.)

B. Une expérience différente

– plus de caisses, encaissement comme dans les Apple Store, via une appli ou via les vendeurs
– du service comme Apple, des cours d’informatique, d’utilisation des produits vendus.
– Du crowfunding, après tout ce serait tellement logique que Virgin et ses clients financent de nouveaux artistes et des produits qui seraient exclusifs et disponibles uniquement chez Virgin…
– Du partage, rendre l’expérience sociale, qu’on puisse voir les trends, les recommandations de ses amis, je reviens à mon idée de bornes  interactives qui remplaceraient assez bien des rayonnages. Alors quelle valeur ajouté par rapport à une plateforme en ligne ? ça fait partie des choses à trouver, la simplicité, le conseil, le fait de pouvoir offrir à quelqu’un d’autre, ne semblent pas suffisant.

Est-ce que cela suffit ? j’en doute, mais pourtant il doit exister un nouveau modèle pour les vendeurs de produits culturels et technos qu’il faut inventer, et pour vous c’est quoi le “virgin du futur”, sachant que le futur, c’est maintenant ou jamais pour eux :)

Le futur est dans ton oeil

Suite à quelques billets et réflexions sur Apple, qui au travers de son manque d’innovation, de ses casques qui pètent de plus en plus rapidement, de son iTunes 11 tout pourri (pas ergonomique etc. mais j’ai pas envie de faire encore un billet là dessus), j’ai échangé avec un ami facebook journaliste qui disait en substance : “Apple s’est endormi sur son iphone et va rater le futur, en misant sur le cloud, plutôt que sur les lunettes, comme google.”

“Bah oui ! Grave” j’ai envie de dire… Le smartphone est devenu le point central de notre vie, il nous donne l’heure nous connecte à nos amis, il joue notre musique, nous lit des films, nous guide sur la route ou en ville, bref, on y est tout le temps scotché. Et c’est un peu le problème. Certaines vidéos de ces dernières années parodiaient le comportement des utilisateurs de smartphone qui ont le nez collé à leur écran. Et c’est vrai que c’est chiant, ça fait mal au cou :)
Alors il faut déporter l’écran. Évident quand on le dit comme ça. Les montres connectables à un smartphone se multiplient, mais bon, se scotcher à son poignet, c’est pas pratique non plus !
Alors la “lunette” ou la lentille puisque des prototypes semblent déjà exister. That’s a fucking revolution. Bon pour l’instant le look n’est pas très au point, mais c’est aussi une question d’habitude, si on en avait tous, ça paraitrait moins incongru :) (ouais c’est gratos je sais, mais on peut s’amuser un peu, j’aime beaucoup Loic.)
Oui, là on touche quelque chose de futuriste, de pratique, de révolutionnaire. Alors peut-être que Google n’est pas seul sur le coup, mais ils sont les seuls à avoir communiqué. Couplé à Google Now qui est de plus en plus intelligent et aux autres services, on arrive à un truc génial, resterait plus qu’à le contrôler par la pensée, et c’est un second cerveau qu’on va se poser sur le nez…

ça, ça me laisse rêveur…

Les objets communiquants un fail de plus ?

J’ai souvent parlé du Nabaztag et de ces petits frères. Pour moi le concept était génial, un lapin super mignon, avec des capacités techniques de text to speech, qui lit les mails, qui lit le RFID, sur la papier vraiment une tuerie. Et puis à l’utilisation… pas très utile en fait. Saoulant la plupart du temps, pas facile à programmer, et puis finalement d’un compagnon il est vite devenu un bibelot. De nouveaux produits sortent depuis quelques temps et j’ai l’impression qu’on oublié l’utilité de la communication…

Prenez par exemple les balances communiquantes, il y en a plusieurs modèles, elles coutent une centaine d’euros (130 en moyenne). Elles communiquent avec votre iPhone pour… suivre vos variations. Super. Pour 100€ de plus qu’une balance à mémoire, vous avez vos variations dans votre iphone… Je prends cet exemple de façon idiomatique mais ça représente bien le problème de l’utilité réelle des objets d’aujourd’hui : ils ne communiquent pas vraiment.

 

Pour moi une balance communicante, doit savoir grâce à votre iPhone, vos déplacements, combien de pas vous avez fait, combien de calories brûlées et vous dire signifiez en fonction de vos variations qu’il faut peut-être un peu se calmer sur les big mac… Pouvoir être en communication avec RunKeeper (ou autre appli de sportif) pour vous aider à piloter un objectif de prise de masse ou de perte de poids. Dans un monde communiquant, elle pourrait même vous communiquer le nombre de calorie auxquelles vous avez le droit, les petits plaisir que vous pouvez vous octroyer ou non. Dans un monde communiquant, elle serait même en relation avec Shopmium pour optimiser vos achats de nourriture. Dans un monde communiquant, la balance serait le centre de gravité de la gestion de votre bien être, de savoir ce que vous manger, quand vous dormez, comment se passent vos phases de sommeil, comment optimiser vos trajets pour marcher un peu plus, sans que ça devienne une tannée.

 

EDIT : 17/09 : je découvre Fitbit et là on cause ! :)

Bref, dans un monde communiquant, les objets qui communiquent vous permettraient de vraiment améliorer votre quotidien que ce soir sur la gestion de votre poids (ou plus largement de votre santé), vos dépenses énergétiques, des pouvoir en fait tout simplement vous simplifier la vie. Aujourd’hui, c’est la geekerie qui l’emporte, le coté “t’as vu ma balance partage mon poids avec mon iphone” et ? et rien de plus, sinon d’avoir au passage alléger aussi votre porte feuille.

 

ReEDIT : bon manifestement la balance Withings a un programme “diet” et en plus fonctionnerait avec une apps de course à pied, là je kiffe :)

Un exemple “génial” à mon sens c’est le magnet Evian développé par Joshfire, quand vous n’avez plus d’Evian, une pression sur un magnet préconfiguré permet de recommander et de se faire livrer ses packs. Et peut-être même qu’un jour les bouteilles auront des puces RFID (ou un truc dans le genre) et quand le magnet détectera qu’il ne trouve pas d’Evian chez vous, il vous proposera d’en commander à nouveau !

Yesi Bank récompense vos actions sociales

Yesi Bank est une nouvelle banque qui édite une monnaie virtuelle : le YES.  Liker, partager, regarder, tant d’actions que YesI Bank vous propose de monétiser en YES, des Yes à valoir sous forme de réductions chez des marchands bien réels.

Une excellente façon de se faire connaitre, de toucher des influenceurs, et de monétiser sa propre influence. Combien de Yes seriez-vous prêt à payer pour passer dans le Twitter de Presse Citron ou pour que Vinvin passe votre vidéo sur son Facebook ?

c’est tout le principe donc de YesI Bank expliqué de manière très drôle par les équipes de Canal Plus :

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Pebble la montre qui lève 1 million $ en 28 heures

Pebble c’est une montre imaginée par une bande de jeunes, une montre qui se connecte et pilote tous les smartphones ou presque. Ajoutez un système d’app et vous avez la montre révée de tous les geeks, avec un SDK open source.

Les garçons ont réalisé un premier prototype, puis un prototype de montre. Pour lancer le développement ils avaient besoin de 100 000$. Ils sont alors allé ouvrir un compte sur Kickstarter pour tenter une lever de fond financée par les internautes.

La montre plait et plait beaucoup, en deux heures ils récoltent les 100 000$, et en 28 heures Pebble reçoit pour 1 000 000 $ de commandes soutenu notamment par le site Engagdet. Autant dire que le concept est validé par les internautes !

A cette heure le compteur est à plus de 1.6 M$, et cela continuera jusqu’au 18 mai, curieux de voir si on va atteindre les 2 millions, ça semble bien parti.

 

MAJ : pour fêter tout cet argent l’équipe a décidé de rendre la montre complètement waterproof ! (petit papa noel…)

Pour voir cet incroyable montre :

Formule Carré de SFR a du mal à rentrer dans mes cases

Voilà j’ai un forfait de téléphone qui ne me permet pas certaines options comme faire de mon iPhone un modem pour mon ordinateur. Je n’ai pas les appels illimités tout le temps etc.

Je sais, ma vie est dure, mais ce n’est pas là où je veux en venir :)

Alors je me suis dit “je vais changer de forfait”. Après un essai infructueux avec un conseiller qui m’a demandé 5 fois pourquoi je ne faisais pas ma manip par internet, alors que je lui expliquais que je me trouvais dans une zone sans internet et avec une 3G aléatoire, je lui ai donc promis de le rappeler quand je serais sur mon lit de mort.

Enfin connecté à internet, je découvre l’offre en ligne, 95€ pour tout illimité et toutes les options que je veux, indique le site alors que je suis logué. Ok. Je poursuis ma commande. Surprise, dans mon process, on me demande si je veux m’engager sur 24 mois, 12 mois, ou pas. Je suis engagé jusqu’en juillet 2012… donc je ne veux pas prendre de réengagement surtout que je voudrais un iphone4S, donc je ne veux pas m’engager alors que mon départ sera mon “levier de négociation”. je choisis donc sans engagement, 95€ contre 85 ou 90.

Surprise, on me propose une nouvelle carte sim, je n’en veux pas, j’en ai une qui me va très bien. Je suis saoulé, je décide de les rappeler.

“Si vous appelez pour la ligne 0603… tapez 1.” Je tape 1, puis 4, une opératrice me répond “bonjour pour quelle ligne appelez vous”. Je suis tenté de taper 1 à nouveau… mais je réponds poliment. Je lui explique ce que je veux. Elle me met quelques secondes en attente, m’expliquant que la proposition tarifaire dépend de mon contrat. Retour de l’opératrice, “il est au prix de 99€”. 99 ???? “oui avec un réengagement de 12 mois”. Je lui dit que je ne veux pas me réengager. “105€ dans ce cas”. Je lui dit que je la rappelle…

Donc les nouvelles formules carré SFR “qui s’adaptent à vous”… pour l’instant je trouve que c’est de la *$%#&
Je n’ai pas pu changer de mobile au prix des nouveaux arrivants (589€ l’iphone contre 329€ pour les nouveaux) car je suis coincé (comprenez engagé) jusqu’en Juillet.

Je ne veux plus changer de forfait parce qu’il faut attendre 1 mois et je vais le payer 10€ de plus par mois, cela fait une différence trop importante avec mon forfait actuel. (25€ en tout !)

Alors voilà, un site mal fait (que se setait-il passé si j’avais finalisé ma commande ?!), pas de téléphone possible pour le moment, et le sentiment de me faire enfler quand je veux changer de forfait… bravo les formules carré…

Première expérience dans un Apple Store

Avec des années de retard, je me suis rendu dans un Apple Store, faisant fi de mon agoraphobie des magasins. Me voilà donc en enfer : Vélizy 2, un centre commercial plein de gens partout, mon cauchemar. J’arrive alors à l’Apple Store, je connais les Apple Store mais jusque là je n’y étais que “simple visiteur”, là j’ai un problème avec mon iphone. J’ai rendez-vous au Génius Bar à 13h15 et là je rentre dans la 4ème dimension, celle du SAV selon Apple.

-“Bonjour, j’ai un problème avec mon iphone, je ne peux plus prendre de photos avec.
– Vous avez fait un reset ?
– 2.
– Hum…”

FInissant son “hum”, le vendeur prend mon téléphone et le branche sur son mac. Il fronce les sourcils, “re-hum”, “hum hum hum”.

ça sent pas bon, je pense que je vais devoir menacer encore SFR de partir s’ils me filent pas un téléphone…

Le vendeur relève la tête.

-“Bon, y’a pas de soucis particulier.
– A part qu’il marche pas.
– Oui mais ça c’est physique, y’a pas de problème logiciel.
– hum (à mon tour)… Du coup ?
– Je vous explique : votre garantie est expirée depuis 13 jours, mais vous avez pris rendez-vous y’a 6 jours, donc techniquement, votre garantie est expirée depuis 7 jours. Mais on s’en fout, alors je vais le passer dans la garantie et on l’envoie en réparation.
– Ah très bien (???), mais… du coup je téléphone comment pendant qu’ls le réparent ?
– Ah je vous ai pas expliqué ! Quand je dis “réparé’, c’est changé, votre vieux téléphone il part en réparation et vous le reverrez jamais, là je vais vous en donner un neuf.
– Avec la boite et la casque ?
– non quand même pas.
– Dommage parce que vos casques c’est de la merde, j’en use un tous les 6 mois.
– hum… (il disparait sous le comptoir). Voilà (il pose un casque sur le comptoir) vous tiendrez 6 mois de plus !
– bah merci alors, c’est vraiment bien chez vous.”

Vous en connaissez beaucoup des constructeurs qui ont un tel service après vente ?! Je me disais que quand j’étais étudiant j’aurais adoré bossé chez GAP pendant l’été, si j’avais été étudiant aujourd’hui j’aurais tué pour bossé dans un Apple Store :)

MAJ : cette vidéo prouve qu’ils sont vraiment cools…

Alors ça y’est, on y est à l’an 2000 ?

Ah, on nous en aura raconté des conneries sur l’an 2000 ! Les voitures volantes, les frigos qui font les courses, les robots qui aident les hommes, les voyages dans l’espace etc.

Alors on y est à l’an 2000 ? Les voitures ne volent pas mais 2011 sera l’avènement de l’électrique, Renault annonçant des modèles électriques au prix du diesel et les offres se multipliant et surtout se rationnalisant, le futur sera donc électrique.
L’iPhone a sa façon a propulser le monde dans une nouvelle ère, avec cet appareil multifonction intégrant la musique, la télé, les films.

L’autre jour, je vais avec “le petit” pour lui acheter sa première guitare, je parle avec le vendeur de cette boutique où j’avais acquis une magnifique guitare d’occasion 15 ans plus tôt (et oui déjà 15 ans), et je dis au vendeur : “vous n’avez pas d’occaz ?”.

Le vendeur m’explique que maintenant le marché de l’occasion c’est Internet. Bien vu. Vu l’offre à laquelle on peut accéder depuis chez soi, pas besoin de courir la rue de Douai à la recherche de la perle rare.

Internet change notre monde, et tout s’accélère, mais pour moi, on n’est pas encore en l’an 2000 tel que promis, et vous ?

crédit photo

Quelles utilisations peut-on avoir des Adwords ?

Notoriété, vente, intox, quelles utilisations peut-on avoir des Adwords ?

La vente.
A mon avis la meilleure utilisation qu’on peut avoir des adwords, une longue traîne bien ficelée pour travailler des consommateurs dans l’acte d’achat et “le tour est joué” (si c’était si simple…)

Notoriété.
Alors oui, d’une certaine façon, les Adwords travaillent à la notoriété d’une marque, même sans clic, puisque les annonces s’affichent et vous placent au yeux du consommateur comme un référent. Mais bon, Facebook est moins couteux (plus chronophage) pour ce genre d’objectif.

Intox.
Faire de l’adwords c’est aussi faire passer un message au marché et aux concurrents, afficher des prix, mettre en avant des produits, se monter actif, c’est aussi une technique de destabilisation d’un concurrent qui pensera que si vous êtes sur ce créneau, il faudrait qu’il y soit aussi :)

Changer la sonnerie de son iPhone

Pourquoi est-ce si compliqué de changer la sonnerie de son iPhone ?! On peut naviguer sur le net, recevoir ses emails, voir des films mais changer sa sonnerie pour y mettre une chanson par exemple, est une tannée.

Je vous explique, je voulais mettre un de mes MP3 en sonnerie, ce qu’on peut faire avec n’importe quel téléphone du monde. N’importe lequel sauf l’iPhone. Pour mettre une chanson en sonnerie, il faut l’acheter. Oui vous avez bien lu. Surement pour une histoire de licence. Il faut acheter la chanson au format sonnerie soit 30 secondes imposées du morceau. Merci Steve !

Donc solution alternative : prendre un mp3, en couper 30 seconde avec itunes (clic droit sur une chanson, puis propriété, puis vous définissez les times codes et vous en faites une copie en AAC) ensuite vous retrouvez votre bout coupé, et le renommez, la tannée quoi…

Autre solution alternative Audiko tout, gratuit (merci Sandy pour l’info) : http://audiko.net/

Et ta mère, elle valibus ?

Vous vous souvenez peut-être de cette campagne “dans le bus on valibus”, visant à sensibiliser les gens à l’importance de composter son billet plutot que de frauder. Grosse campagne… (grosse ironie). Ok donc dans la bus on valibus, dans le métro on n’a pas le choix et dans le train de banlieue on valibanlieue…

Mais pourquoi faire ? Aujourd’hui bon nombre de clients de la RATP (je déteste le mot “usager”, je paye pour un service, je suis donc un client, même si ça fait chier les contrôleurs de se dire qu’en tant que client j’ai des droits et des attentes), possèdent un pass navigo. Le principe du pass est simple : on le crédite tous les mois pour pouvoir prendre les transports en commun.

3657918950_7ec5a22ba6

Donc s’il y a un controle, mais que j’ai payé mon abonnement du moment, je suis censé être en règle. Et bien non, il faut que je valide mon pass en le passant sur une borne ce qui est totalement inutile et ne change pas le fait que j’ai payé le droit d’utiliser les transports en commun… Dans le métro je n’ai pas le choix, mais dans le bus ou le train de banlieue, j’ai le choix. Donc pourquoi valider ce truc ? Pour me faire fliquer dans mes déplacements, pour participer au datamining de la RATP sur mes déplacements ? Fais chier, en plus dans les stations de train de banlieue les bornes sont super planquées.
Je ne valide pas, j’ai payé, je suis en règle, je suis un client, je valibus rien du tout.

Et ta mère elle valibus ?

crédit photo

L’iphone se vend-il en Suède ?

Mes très chers lecteurs (vous futes presque 6 à venir me lire, le même jour, un jour de mars 2009, pour atteindre ce chiffre mirobolant qui flatte tant mon égo de blogueur),
cela fait un mois que je n’ai pas pris soin de vous, j’étais en vacances, des super vacances, merci de demander. J’ai donc failli à ma mission de vous présenter mes voeux de réussite, de bonheur et de vous sortir de toutes les merdes dans lesquelles vous vous êtes mis vous même.
Voilà, ça c’est fait.
Sinon pour reboucler avec le titre étonnant de ce premier article de 2010, je me posais cette question. J’ai parlé de Suède car en ce moment chez Adrider on bosse pour la Norvège. Je sais, j’ai changé, c’est 2010.

Donc, en ce moment je porte des gants car il fait froid. Et si les gants, ça protège du chaud… ça protège aussi de l’iphone puisque la brave petite bête est tactile et pas “gantile”. Du coup cette grand question m’a envahi  et angoissé : l’iphone se vend-il bien dans les pays froids…