Category Archives: wtf

steve-jobs

Les secrets d’une présentation powerpoint réussie

Réaliser une présentation powerpoint pour son manager, pour une conférence ou pour un client, répond à des codes. Mais je m’en fous. Alors voici mes conseils pour une présentation powerpoint réussie :

Salut les campeurs et hauts les coeurs.
Ceux qui ne connaissent pas cette phrase, vous pouvez aller lire le blog de… Jean-François Copé tiens !
Les autres vous avez déjà un rictus sur la face, je le sens. Car oui, les fans de Bill Murray sont un club d’amis au sens de l’humour british et potache, hérité des monthy pythons. Donc, mettre dans vos slides, une photos de Bill Murray, c’est vous assurer la sympathie d’une partie de votre audience. Ceux qui ne sourient pas en le voyant cf blog de JFC.

- Cute, cute, cute…
Si les bébés et les petits chats marchent si bien sur internet, c’est parce qu’ils touchent tout le monde. Alors mettez-en dans vos présentations, une seule bonne image suffit, pas besoin d’une cuteness overload. (j’adore les anglicismes imprononçables)

- Une fille à (presque) poil
ça fait toujours plaisir, et n’oubliez pas qu’un mec baraqué façon coke light ça marche bien aussi, si possible, placez les deux.

- De la violence gratuite
Si le sexe, les petits chats, Bill Murray et la violence gratuite n’existaient pas, Tumblr n’aurait aucun succès, surfez sur la vague, le mieux est un combat clairement inégal, mais sans trop de sang.

- Du gros cube
De la cylindrée, ça envoie du rêve, une grosse voiture, une grosse moto, un gros motard, ça illustre bien le propos quel qu’il soit…

- Une image du film Clerks


Si les fans de Bill Murray sont un club très ouverts, les fans de Clerks, sont peu nombreux, vous allez vous faire de nouveaux amis, c’est garanti.

- Une infographie
Dans le marketing on aime bien les infographies, simples, claires qui servent à rien, alors qu’il y en a de tellement compliquées, floues, tordues qui servent aussi à rien. Moi je préfère un dessin de Calvin&Hobbes

- Ecrivez gros
Les gens ne lisent pas des tartines de texte, alors écrivez en gros et gras ce que vous voulez qu’ils lisent absolument.

- Evitez les banques d’images
Si vous saviez combien de fois je croise la même image piquée et repiquée (souvent pas payée), pour illustrer “l’engagement” (l’homme et la femme assis  à table dont les mains se frôlent…)

- Collez un superhéros
Si vous n’avez pas fait mouche avec Bill ou Clerks, un bon vieux IronMan ça illustre bien le propos…

- Un col roulé noir
ça fait la référence au boss des keynote, ça tient chaud, on voit pas les auréoles de transpiration, ça amincit, et même l’été ça donne l’air cool… enfin quand on est Steve…

- Un hastag
ça vous aidera à vous sentir supérieur pour ceux qui se demandent pourquoi vous avez mis un dièse.

Bon voilà mes secrets, à prendre au degré qu’il convient selon le conseil !

 

5 trucs pour réussir à coup sûr sa levée de fond

J’en lis tellement des trucs sur “comment réussir sa levée de fond”, “Business Angel mode d’emploi”, “intéresser un fond en 5 étapes”, et je lis tellement la même chose, et surtout tellement  mal expliqués, alors petit florilège.

1. AVOIR DES COMMANDES
Avoir des clients simplifie la levée de fond. Mais pour ça faut avoir un produit, donc de l’argent pour le concevoir, donc on cherche à lever des fonds, mais les investisseurs préfèrent les produits déjà commercialisés, on se mord la queue… et là on découvre l’amorçage. Et puis si j’ai des clients, je gagne de l’argent (théoriquement) donc je cherche des fonds pour ma croissance, et là les portes s’ouvrent mieux.

2. AVOIR DEJA REUSSI
On ne prête qu’aux riches, oui, mais aussi aux “successfull”, c’est plus facile de lever des fonds quand vous avez déjà fait une levée, ou encore mieux, déjà levé et revendu votre précédente société. Bref, c’est plus facile quand on vous fait déjà confiance

3. AVOIR UNE EQUIPE
Enfonçage de porte ouverte #3, c’est plus facile de lever des fonds, quand dans votre équipe il y a une GROSSE tête d’affiche (un mec qui rentre dans le point 2 ou Madonna…)

4.AVOIR UN RESEAU
Presque ma préférée… Avoir un réseau signifie, avoir dans ses amis proches ou famille, un investisseur ou un mec qui rentre dans le point 2, ce qui vous amène à entrer dans le point 3 et donc être éligible au point 4.

5. CROIRE AUX MIRACLES
ça fait pas de mal, et si vous êtes mal barré, s’en remettre à Dieu, est une façon de garder la foi !

Et si c’était ce soir la fin du monde pour de vrai…

On rigole, on rigole mais si notre mauvaise interprétation du calendrier Maya était juste ?

Alors si c’était ce soir, je pense qu’il y a un certain nombre de chose à faire avant de mourir :

– voir la version originale Disney de Peter Pan (private joke)
– se refaire l’intégrale de James Bond
– ce serait bien le moment de se refaire la disco complète de Led Zep, au final on connait surtout les titres du double Remasters
– lire la fin du Rouge et le Noir, ça m’a valu un 8, au bac français, il serait temps que je me la fasse.
– voir everything is illuminated et danser sur la BO
– se faire un dernier énorme burger de la mort, à la cantoche peut-être ou BIA… peut-être les deux, après tout c’est la fin du monde, pas de peur de prendre du poids.
– un cassoulet et une choucroute aussi alors, j’en mange trop peu.
– revoir Singles, le film culte de la génération grunge.
– du coup se refaire l’intégrale de Nirvana juste après. Faut dire que ça fait un bail, je crois que j’ai fait une overdose y’a 10 ans.
– un dernier coup du Live d’AC/DC, surement le disc que j’ai le plus usé.
- un porno c’est le dernier après tout…
– fermer mon compte Facebook, on ne sait jamais, imagine que ce soit le seul truc qui me survive…
– Les Beatles, en livre, en film, en disc.
Forrest Gump, je crois que je n’ai jamais réussi à le voir sans verser ma larmichette, une dernière fois pour la route.
Flash, de Charles Duchaussoy, à relire, pour un dernier grand voyage
– Tout Buko, tellement culte, tellement révolutionnaire
– Défoncer mon iphone, j’ai jamais osé, je l’aime trop, il est temps de rompre.
– Manger des chips, c’est bon, et puis ça a ce petit rapport à l’enfance des classes vertes
– Elvis, en disque, surtout pas en film.
– Michael Jackson, l’intégrale si j’ai le temps, sinon juste Dangerous, mon préféré.

Bon je pourrais faire ça pendant des heures, mais j’ai du travail avant le fin du monde… et vous un dernier disque, un dernier film ou un dernier livre, ce serait ?