Que penser de LeWeb 2012 ?

Quelle grande question ! Sans suspens, la réponse est : du bien. Le Web, c’est un peu comme un James Bond, on y retrouve ce qu’on aime y retrouver et ce pourquoi on y va. Je ne vais pas vous détailler les conférences elles sont sur Youtube :)

Le Web, c’est avant tout une organisation, une organisation béton, la navette qui attend à la bonne station de métro quand le métro lui ne va pas jusqu’au bout… c’est peu d’attente pour avoir son badge et des buffets toujours accessibles sans avoir à se battre malgré le monde.

Le Web, c’est des intervenants des plus grandes sociétés du monde, des patrons des sociétés qui font l’actualité. De ce coté là, on n’est pas déçu non plus. Je vais quand même nuancer ce point. En fait j’ai retrouvé  à Le Web, ce que j’aime, des gens inspirants, super inspirants, et des conférenciers de haut vol par leur talent d’orateur (je pense à Altimer Groupe et son Human Algorythme, et au show de Ramon de Leon). Coté produit, j’ai été un peu déçu, pas déçu pour de vrai, mais je m’attendais à autre chose (rien de précis en fait), mais voir des gens brillants qui ont des produits que j’ai ou dont j’ai envie, me faire “juste une présentation produit”, ça n’envoyait pas du rêve, mais il y a surement des gens qui ont découvert les produits à cette occasion.

Le Web, c’est aussi un endroit de rencontre et de business, ma plus belle rencontre… surement David Ken, photographe et initiateur du LolProject. Mais aussi Thierry Bézier, un peu le pote qu’on a tous envie d’avoir et une pointure du milieu! L’histoire drôle de cette édition, celle de ce monsieur venu au web pour le business et donc qui n’avait pas acheté de billet, pas folle la guêpe, si tu viens pour les conférences, ça fait cher c’est vrai, mais unique

Le Web, c’est aussi la start-up compétition. Bon. Soyons clair, j’y ai postulé mais pas été retenu, et j’ai été déçu par la sélection, objectivement déçu. J’attendais comme un peu le reste de l’évènement que les sélectionnés soient dans le thème de cette année et surtout innovant, vraiment innovant. J’ai trouvé les 16 finalistes intéressants mais pas “bluffants”, et j’attendais d’un tel évènement qu’il mette à l’honneur des boites qui déchirent, qui surprennent et ce n’était pas le cas. On en voit sur internet, on en voit dans des articles, il y a des société géniales, mais pas dans cette sélection, de mon point de vue. D’ailleurs j’ai été très surpris des questions des juges aux 3 finalistes qui étaient des bonnes questions, mais plutôt négatives sur leurs concepts, ce qui renvoyait à l’assistance une image pas si flatteuse des finalistes.

Donc Le Web 2012, dont j’ai raté le mardi, était pour moi intéressant, en y retrouvant ce qu’on y aime et les copains qu’on a pas vu depuis longtemps. Mais surtout, j’y ai trouvé pleins d’idées, de “mantras”, d’inspiration, un peu à la façon de TedX mais plus orienté web et business,  je me suis longtemps demandé si je devais y aller compte tenu du coût, c’est cher, très cher, même avec un tarif startup, mais on fait parfois des dépenses moins intéressantes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>