Tag Archives: david bowie

David Bowie, mais non.

vous remarquerez l’audace, l’humour infini du titre de ce post, mes parents écoutaient les grosses têtes dans la voiture, ça laisse des traces.

Le 11 mars, David Bowie va sortir un nouvel album , The Next Day, dont on peut déjà entendre le premier single, where are we now. Et comme on dit à France 3 Picardie : “et là c’est le drame.’
J’adore Bowie, ce type est un génie avant-gardiste fabuleux,  une étoile filante du rock’n’roll qui a su rester. Son style vestimentaire, ses épilations de sourcils et ses riffs sont déjà au Panthéon du rock.
C’est un génie pour bien des raisons notamment, sa façon de se renouveler. Si on prend Springsteen que j’aime tout autant, il a toujours fait du Springsteen, tu prends un album des années 80 et le dernier, ça sonne pareil, ça envoie pareil et ça raconte souvent les mêmes types d’histoires, et c’est ce qu’on attend souvent de lui, refais nous la même mais en différent, un peu comme Goldman ou tant d’autres. Si tu prends Madonna, elle n’a jamais fait la même chose. Elle surfe, elle a fait de la pop 80’s dans les année 1980, de la pop 90’s dans les 90’s, elle a viré dark dans les années 2000, elle a resucé le virage disco après, puis s’est “black eye peasé” par la suite et y’ a quelque semaine, elle a même invité Psy à un de ses concerts, c’est dire si c’est une sniffeuse de tendance. Mais tout ce qu’elle fait est différent et très marqué dans le temps.
Bowie non.

Bowie c’est un OVNI. Il a toujours eu une longueur d’avance, incompris la plupart du temps sauf par d’autres génies de son entourage comme Warhol (dont il a même interprété le rôle au cinéma dans Basquiat, à voir absolument) et qu’il a chanté.

Dans les 70’s il passait pour un fou drogué, dans les années 80 il faisait la musique des années 90, dans les années 90 on l’a pas beaucoup vu et en 2000 il est revenu avec deux albums que je qualifierais de “zarbi” qui à l’époque m’ont écorché les oreilles, mais qui rétrospectivement posaient bien avant leur temps les bases d’un dubstep emprunt de métal très avant gardiste encore une fois.

Et puis y’a eu la pub pour Vittel… Erreur de casting peut-être… C’est comme si tu prenais Gainsbourg pour vanter les mérites des Fruits et Légumes…

Et le revoilà le David en 2012 avec un nouvel album et un single. Et ce single est bien. Bien si ce n’était pas Bowie. Je me pose parfois la question de savoir comment des Morrison, des Elvis ou des Hendrix auraient tournés s’ils étaient encore en vie, seraient-ils devenus des objets de culte comme les Rolling Stones, ou des has been dégoutant qui boivent et battent leur femme comme Chuck Berry(MAJ, me suis trompé, lui c’est braquage, évasion fiscale et affaire de prostitution avec mineure), auraient-ils fait l’album de trop qui ébranle le mythe ? Je ne le saurais jamais. Et quand on est confronté à des artistes aussi majeurs que Bowie, et qu’on entend un single d’une telle platitude, qui aurait mieux sied à un Anthony and the Johnsons dont c’est le fond de commerce (j’aime beaucoup soit dit en passant), on se dit que c’est loin de l’image de l’artiste.

J’ai vraiment hâte d’entendre la suite de l’abum, parce que là, le mythe a fait de la soupe.